Olympio veut une commission d'enquête

11/01/2008
Olympio veut une commission d'enquête

L'opposant Gilchrist Olympio a demandé jeudi une enquête sur les circonstances de la mort de son père Sylvanus Olympio, assassiné le 13 janvier 1963 lors d'un coup d'Etat. "Nous souhaiterions avoir une vraie commission d'enquête, afin que les coupables soient traduits en justice", a déclaré M.Olympio lors d'une conférence de presse.

"Aucune commission d'enquête n'a été installée en 45 ans pour déterminer les circonstances de la mort de mon père", a souligné M.Olympio.Le leader de l'Union des forces de changement (UFC, principal parti d'opposition) est arrivé jeudi à Lomé pour participer le 13 janvier notamment à un culte catholique en mémoire de son père et déposer une gerbe sur le site de son assassinat.

Autrefois célébrée avec faste par le général Eyadéma, la journée du "13 janvier" (marquant la prise de pouvoir du général défunt) sera placée cette année sous le signe de la "sobriété, du recueillement et de la réconciliation", selon un communiqué officiel publié jeudi par Togo Presse

Un défilé militaire est prévu de jour là et des offices religieux seront célébrés la veille, selon le communiqué.

M. Olympio s'est insurgé contre la célébration du 13 janvier.

Rappelons que depuis deux ans, Faure Gnassingbé a instauré des offices religieux à la mémoire de Sylvanus Olympio pour promouvoir la réconciliation.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.