Oser le dire

25/11/2013
Oser le dire

A l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la ministre de la Promotion de la femme, Dédé Ahoefa Ekoué a lancé ce lundi la campagne nationale d’information de deux semaines. Thème choisi : la lutte contre le harcèlement sexuel et le viol chez les jeunes.

‘Nous devons tous nous investir dans la lutte contre les violences sexuelles car elles ont des conséquences néfastes durables pour l’éducation, la formation et la promotion professionnelle des femmes. Ces abus ont un impact terrible sur la santé physique et mentale des victimes et de leur entourage’, a déclaré Mme Ekué dans un message qu’elle a délivré pour la circonstance.

Selon une étude réalisée en 2010 par le ministère en charge de la Promotion de la femme, les violences les plus fréquentes au Togo sont les violences institutionnelles (96%), sexuelles (93%), physiques (94%), psycho-morales (88%) et économiques (79%). 

Rares sont les victimes qui osent porter plainte ou à en parler à leurs proches.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !