Oser le dire

25/11/2013
Oser le dire

A l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la ministre de la Promotion de la femme, Dédé Ahoefa Ekoué a lancé ce lundi la campagne nationale d’information de deux semaines. Thème choisi : la lutte contre le harcèlement sexuel et le viol chez les jeunes.

‘Nous devons tous nous investir dans la lutte contre les violences sexuelles car elles ont des conséquences néfastes durables pour l’éducation, la formation et la promotion professionnelle des femmes. Ces abus ont un impact terrible sur la santé physique et mentale des victimes et de leur entourage’, a déclaré Mme Ekué dans un message qu’elle a délivré pour la circonstance.

Selon une étude réalisée en 2010 par le ministère en charge de la Promotion de la femme, les violences les plus fréquentes au Togo sont les violences institutionnelles (96%), sexuelles (93%), physiques (94%), psycho-morales (88%) et économiques (79%). 

Rares sont les victimes qui osent porter plainte ou à en parler à leurs proches.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.

Fin de la mission de Mashav

Coopération

La session de formation assurée par Mashav, l’Agence de coopération israélienne, s’est achevée jeudi.

La CAF demande à la Fédération togolaise de sortir son chéquier

Sport

Actuellement en pleine rénovation, le grand stade de Kégué à Lomé est indisponible pour de longs mois.