Ouédraogo : « Chacun doit faire des compromis »

19/09/2012
Ouédraogo : « Chacun doit faire des compromis »

Le président de la Commission de la Cédéao, Kadré Désiré Ouédraogo (photo), était mercredi chez le Premier ministre Arthème Kwesi Séléagodji pour des consultations relatives à la situation politique au Togo.

L’occasion d’évoquer, bien sûr, les prochaines consultations électorales. « Nous rencontrons ici tous les acteurs politiques et de la société civile sur la situation qui prévaut et dans le cadre des élections à venir. Des contacts destinés à trouver un  consensus afin que ces scrutins se déroulent de façon pacifique, transparente et démocratique », a-t-il déclaré.

M. Ouedraogo s’est félicité des conclusions du récent accord politique. « Nous pensons que le dialogue est une vertu cardinale que l’on doit toujours conserver. Nous voulons lancer un appel à tous les acteurs pour qu’ils acceptent le dialogue, pour qu’ils acceptent de faire des compromis dans l’intérêt supérieur du pays », a-t-il lancé.

Revenant sur les manifestations récurrentes ces derniers temps à Lomé, le responsable de la Cédéao a jugé « tout à fait normal » le principe de revendiquer et le fait que tout le monde ne partage pas la même opinion; il a cependant souhaité que les rassemblements se déroulent « dans le calme, la paix et dans le respect de l’intégrité  et la sécurité des personnes et des biens ». 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Six grandes villes bénéficiaires d'un nouveau projet de développement

Développement

La Banque mondiale va investir 30 millions de dollars dans le projet d’infrastructure et de développement urbain (PIDU).

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.