Oui au dialogue, mais à certaines conditions

18/08/2011
 Oui au dialogue, mais à certaines conditions

Le président du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), Me Dodji Apévon (photo), a déclaré jeudi qu’il «prenait acte» de la décision du gouvernement de relancer le dialogue politique au Togo tout en exigeant que la question de la limitation du mandat présidentiel soit inscrite en tête des discussions. « Aborder ce point crucial sera un test de la bonne volonté du pouvoir », a souligné le politicien.

De son côté, Nicolas Lawson, qui dirige le Parti du renouveau et de la rédemption, estime que cette annonce de dialogue est une bonne chose. 

«Ce n’est pas par un esprit vindicatif et par des agitations que nous allons sortir du chaos qui se profile. C’est autour de la table que nous allons dire les vérités de chacun et arriver à sortir ce pays de l’impasse politique », explique le leader de ce petit parti.

En début de semaine, l’ANC et Obuts s’étaient déclarés également favorables à une reprise des pourparlers avec toutefois des préalables pour y participer. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.