Oulégoh Kéyéwa : « Je ne suis pas magicien ; simplement ministre »

20/12/2008
Oulégoh Kéyéwa : « Je ne suis pas magicien ; simplement ministre »

Equipements vieillissants à la TVT et à Radio Lomé, absence de motivation des journalistes, conditions de travail difficiles. Oulégoh Kéyéwa, le ministre de la Communication, veut faire bouger les choses.

Mais il reconnaît qu'il n'est pas magicien et qu'il faudra un peu plus qu'une baguette magique pour moderniser le secteur des médias. Il se déclare cependant optimiste grâce au soutien du chef de l'Etat, du Premier ministre et de la mobilisation des bailleurs de fonds. Dès votre nomination, vous avez réalisé un audit de votre ministère. Quel est l'état des lieux ?

Oulégoh Kéyéwa :

Je dois d'abord remercier le chef de l'Etat et le Premier ministre qui ont placé leur confiance en moi en me nommant à ce poste. Cet audit a permis d'y voir clair et d'identifier les problèmes. Ils ne manquent pas. Il y a en priorité la formation des journalistes et des techniciens, le besoin en matériel, la vétusté des équipements ou le délabrement avancé des locaux.

 

Au terme de cet audit, quelles sont vos priorités ?

Oulégoh Kéyéwa :

Le président et le Premier Ministre veulent du concret.

Si la santé, l'éduction ou les infrastructures sont prioritaires au Togo, cela ne signifie pas pour autant que le secteur de la communication doit être négligé.

Il n'y a pas de solution miracle et je ne suis pas magicien mais simplement ministre. Toutefois, nous allons moderniser les médias publics tant dans leur fonctionnement que dans les outils qu'ils auront à leur disposition.

Les médias publics travaillent dans la précarité. L'absence de ressources et de moyens techniques est un handicap pour délivrer un contenu de qualité. Radio Lomé, la TVT ou l'Atop connaissent de vrais problèmes.

La rupture de la coopération avec nos partenaires au développement pendant plus de quinze ans a eu un impact négatif sur tous les secteurs d'activités. Aujourd'hui tout est à reconstruire, tout est à réhabiliter.

L'effet visible de la reprise avec les bailleurs de fonds va se matérialiser sur le terrain par la réfection des bâtiments, l'équipement en matériel roulant et en mobilier de bureaux, le recyclage et la formation des différents agents, l'amélioration des conditions de vie des uns et des autres.

Il suffit de faire un tour aujourd'hui à la TVT, à Radio Lomé, à Radio Kara, à l'ATOP (Agence togolaise de presse, ndlr) ou même à mon cabinet, vous verrez que beaucoup de choses sont en train de changer.

Dans tous les cas, nous restons optimistes car toutes ces préoccupations sont déjà inscrites dans le plan d'action prioritaire de notre département que nous avons élaboré et soumis au gouvernement.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Bonne entente sur les questions sécuritaires

Coopération

Faure Gnassingbé a reçu vendredi Patrice Kouamé, le secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente (CE). 

Bientôt 80% des malades traités sous ARV

Santé

L’ONUSIDA salué vendredi les efforts accomplis par le Togo pour lutter contre la pandémie. Le traitement sous ARV gratuit va se généraliser.

Une façon originale de découvrir le Togo

Tourisme

Une cinquantaine de touristes belges, néerlandais et français sont partis jeudi à la découverte du pays en VTT. Ils participent à la  6e édition du ‘Togo Jungle Challenge’.

Au Ghana, Fan Milk va gérer ses propres déchets

Environnement

Au Togo, tout le monde connaît Fan Milk, le spécialiste ouest-africain des glaces et des jus distribués en pousse-pousse.