Ouvert à la discussion

14/05/2012
Ouvert à la discussion

L’avant-projet de loi de modification du code électoral suscite des critiques dans les rangs de certains partis d’opposition. Pour le gouvernement, l’objectif n’est pas de passer en force, mais d’obtenir le consensus le plus large afin d’organiser des élections dans un climat apaisé.

C’est dans cet esprit qu’il organise lundi une concertation avec l’ensemble des formations politiques en présence des représentants des pays membres de l’Union européenne.

"La modification proposée ne concerne que la prise en compte des recommandations formulées par les différentes missions d'observation de l'Union européenne. Le dispositif envisagé vise à améliorer les conditions d'organisation des élections. Il appartiendra aux partis politiques qui contestent le projet de faire des propositions et, dans un esprit d'ouverture, nous verrons ce qu'il y a lieu d'arrêter ensemble", a déclaré Pascal Bodjona (photo), le ministre de l’Administration territoriale, joint dans la matinée par republicoftogo.com. 

Des élections législatives et locales se dérouleront au Togo au mois d’octobre. L’avant-projet prévoit d’augmenter le nombre de députés (de 81 à 91) et de redécouper certaines circonscriptions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !