Ouvert à la discussion

14/05/2012
Ouvert à la discussion

L’avant-projet de loi de modification du code électoral suscite des critiques dans les rangs de certains partis d’opposition. Pour le gouvernement, l’objectif n’est pas de passer en force, mais d’obtenir le consensus le plus large afin d’organiser des élections dans un climat apaisé.

C’est dans cet esprit qu’il organise lundi une concertation avec l’ensemble des formations politiques en présence des représentants des pays membres de l’Union européenne.

"La modification proposée ne concerne que la prise en compte des recommandations formulées par les différentes missions d'observation de l'Union européenne. Le dispositif envisagé vise à améliorer les conditions d'organisation des élections. Il appartiendra aux partis politiques qui contestent le projet de faire des propositions et, dans un esprit d'ouverture, nous verrons ce qu'il y a lieu d'arrêter ensemble", a déclaré Pascal Bodjona (photo), le ministre de l’Administration territoriale, joint dans la matinée par republicoftogo.com. 

Des élections législatives et locales se dérouleront au Togo au mois d’octobre. L’avant-projet prévoit d’augmenter le nombre de députés (de 81 à 91) et de redécouper certaines circonscriptions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.