Ouvert à la discussion

14/05/2012
Ouvert à la discussion

L’avant-projet de loi de modification du code électoral suscite des critiques dans les rangs de certains partis d’opposition. Pour le gouvernement, l’objectif n’est pas de passer en force, mais d’obtenir le consensus le plus large afin d’organiser des élections dans un climat apaisé.

C’est dans cet esprit qu’il organise lundi une concertation avec l’ensemble des formations politiques en présence des représentants des pays membres de l’Union européenne.

"La modification proposée ne concerne que la prise en compte des recommandations formulées par les différentes missions d'observation de l'Union européenne. Le dispositif envisagé vise à améliorer les conditions d'organisation des élections. Il appartiendra aux partis politiques qui contestent le projet de faire des propositions et, dans un esprit d'ouverture, nous verrons ce qu'il y a lieu d'arrêter ensemble", a déclaré Pascal Bodjona (photo), le ministre de l’Administration territoriale, joint dans la matinée par republicoftogo.com. 

Des élections législatives et locales se dérouleront au Togo au mois d’octobre. L’avant-projet prévoit d’augmenter le nombre de députés (de 81 à 91) et de redécouper certaines circonscriptions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.