Ouvert à la discussion

14/05/2012
Ouvert à la discussion

L’avant-projet de loi de modification du code électoral suscite des critiques dans les rangs de certains partis d’opposition. Pour le gouvernement, l’objectif n’est pas de passer en force, mais d’obtenir le consensus le plus large afin d’organiser des élections dans un climat apaisé.

C’est dans cet esprit qu’il organise lundi une concertation avec l’ensemble des formations politiques en présence des représentants des pays membres de l’Union européenne.

"La modification proposée ne concerne que la prise en compte des recommandations formulées par les différentes missions d'observation de l'Union européenne. Le dispositif envisagé vise à améliorer les conditions d'organisation des élections. Il appartiendra aux partis politiques qui contestent le projet de faire des propositions et, dans un esprit d'ouverture, nous verrons ce qu'il y a lieu d'arrêter ensemble", a déclaré Pascal Bodjona (photo), le ministre de l’Administration territoriale, joint dans la matinée par republicoftogo.com. 

Des élections législatives et locales se dérouleront au Togo au mois d’octobre. L’avant-projet prévoit d’augmenter le nombre de députés (de 81 à 91) et de redécouper certaines circonscriptions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.

Fin de la mission de Mashav

Coopération

La session de formation assurée par Mashav, l’Agence de coopération israélienne, s’est achevée jeudi.

La CAF demande à la Fédération togolaise de sortir son chéquier

Sport

Actuellement en pleine rénovation, le grand stade de Kégué à Lomé est indisponible pour de longs mois.