Ouverture des discussions le 15 février

02/02/2018
Ouverture des discussions le 15 février

Les pourparlers vont s'ouvrir après 6 mois de crise

Le dialogue politique entre le pouvoir et l’opposition devrait finalement s’ouvrir le 15 février. Une information confirmée à l'issue du séjour à Lomé des émissaires du Ghana et de Guinée.

Après des consultations avec l’ensemble des protagonistes, il a été convenu d’examiner, avant l’ouverture des discussions, le cas d’individus sous contrôle judiciaire dans le cadre des incendies des marchés de Lomé et de Kara (2013). Dans le même esprit d’apaisement, et dans le respect des procédures judiciaires, seront examinés le cas de manifestants interpellés lors des marches organisées par l'opposition depuis le 19 août 2017.

Il a par ailleurs été demandé aux partis politiques de ne plus organiser de manifestations avant ou pendant les phases de dialogue.

La liste des participants aux discussions et l’agenda seront précisés dans le cadre des travaux préliminaires.

Le principe d'un large dialogue avait été proposé par le gouvernement dès le mois de novembre.

Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, coordinatrice de la coalition des 14 partis de l’opposition, a indiqué dans la soirée prendre acte de l’annonce de l’ouverture du dialogue. Mais contrairement à ce qu’ont convenu les deux émissaire, l’opposition n’entend pas cesser ses manifestations.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Hub scientifique

Coopération

La Société ouest-africaine de chimie tient à partir de mardi à Lomé ses 19e Journées scientifiques. 

Anticiper la réduction de l'APD

Développement

L’aide publique au développement (APD) demeure une source de financement très importante pour le Togo.

'Nous avons veillé à l’ouverture du marché à la concurrence'

Tech & Web

Les deux opérateurs de téléphonie mobile viennent de lancer leurs services 4G. La fibre se déploie. Bref, le Togo est en train de rattraper son retard.

Des lentilles artificielles pour lutter contre la cataracte

Santé

La cataracte apparaît chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Elle est très répandue au Togo. Mais elle peut heureusement être traitée.