PURISE : Travaux réalisés dans les « règles de l’art »

14/12/2011
PURISE : Travaux réalisés dans les « règles de l’art »

Le Projet d’urgence de réhabilitation des infrastructures et des services électriques (PURISE), initié par le gouvernement togolais connaît un taux d’engagement de 72%. 

Le Togo vient d’ailleurs de bénéficier d’un don de 6,7 milliards pour le financement additionnel de ce programme.

Une mission de la Banque mondiale a visité mardi les différents chantiers, notamment la voie 37 TKA, une artère stratégique qui décongestionne le trafic entre l’aéroport, le port et le centre Bè ;  le curage de 70 Km de caniveaux/collecteurs des eaux pluviales dans la ville de Lomé et le grand bassin de rétention de 60 000 m3 d’Aflao-Gakli.   

«Les travaux ont été exécutés dans les règles de l’art et c’est avec beaucoup de satisfaction que je déclare que la Banque va continuer et renforcer ses relations avec le gouvernement », a indiqué Kwabena Amankwah-Ayeh, en charge du projet à la BM.

PURISE est financé par la Banque mondiale et par le Fonds mondial pour l’Environnement pour un  montant de près de 41 millions de dollars. Il faut également noter une enveloppe exceptionnelle de 369 millions de Fcfa pour la construction d’un nouveau marché.

En photo : l’équipe de la Banque mondiale en visite de chantier mardi à Lomé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.