Parité : à chaque parti de faire au mieux

15/02/2013
Parité : à chaque parti de faire au mieux

Les députés ont apporté vendredi des modifications au Code électoral. Concernant la parité, elle ne s’impose pas systématiquement. C’est à chaque formation politique de décider si elle peut y parvenir. Pas de discrimination positive, mais un encouragement pour accorder davantage de place aux femmes à l’Assemblée. D’ailleurs, le texte prévoit une réduction de moitié de la caution pour les candidats de sexe féminin.

Autre disposition, les candidats ayant réalisé au moins 2% à une élection nationale bénéficieront d’une prise en charge financière de l’Etat consistant au remboursement d’une partie des frais de campagne. Les modalités seront fixées par décret en conseil des ministres.

Gilbert Bawara vendredi à l'Assemblée

A l’issue du vote, le ministre de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara, a indiqué que «Le gouvernement réaffirme son ouverture et sa disponibilité à poursuivre le dialogue dans un esprit de compréhension mutuelle ». Il a ajouté que « les dispositions sont prises  pour renforcer la transparence du scrutin ».

Le Togo se prépare à organiser des élections législatives et locales.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

D1 : AS Togo Port prend la tête

Sport

Lors de la 14e journée de D1, disputée dimanche, Anges et Sémassi ont fait match nul (0-0).

Travail remarquable

Coopération

Implantée dans une cinquantaine de pays, dont le Togo, PLAN est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale qui agit pour donner aux enfants et aux jeunes les plus marginalisés les moyens de construire leur avenir.

SCAPE : lever certains obstacles

Développement

La SCAPE, Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi, est la feuille de route que s’est donné le gouvernement pour assurer le développement économique du pays. Elle nécessite d’importants moyens et le concours actif des donateurs.

Chaude ambiance à la FTF

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) est secouée par une énième crise. L’ancien président de la Fédé, Tata Avlessi, s’oppose à son successeur, Gabriel Améyi,