Parité en politique : le Togo veut faire vite et bien

19/12/2012
Parité en politique : le Togo veut faire vite et bien

La parité homme/femme en politique est souvent évoquée par les leaders de partis, généralement à l’approche d’élections importantes, mais elle est rarement appliquée. La France ou les Etats-Unis sont à cet égard de mauvais élèves.

Au Togo on veut faire beaucoup mieux. Le président Faure Gnassingbé a annoncé mercredi, en recevant les vœux du corps diplomatique, que le gouvernement soumettrait très prochainement un projet de loi à l’Assemblée en vue de favoriser, sur la base d’un vrai débat démocratique, l’adoption de la parité hommes/femmes pour l’accès aux fonctions électives. 

Si les députés valident, le nouvel hémicycle comprendra autant d’hommes que de femmes.

Mais attention, la loi ne doit pas faire sienne le principe de discrimination positive, mais être basées sur les qualités morales et professionnelles des futurs élus.

Une femme peut être très compétente et un homme nul ; l’inverse est également vrai.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Chine plus présente que jamais en Afrique

Coopération

La 6e conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine se tiendra dans quelques mois. La date n’a pas encore été annoncée.

Tom Saintfiet à la manoeuvre

Sport

Le Belge Tom Saintfiet, nouvel entraîneur des Eperviers, a annoncé jeudi la composition de l’équipe qui affrontera le 14 juin prochain à Lomé le Liberia dans le cadre du premier match des éliminatoires de la CAN 2017.

Insécurité alimentaire : importants progrès du Togo

Développement

Selon le dernier rapport sur l’insécurité alimentaire dans le monde publié mercredi par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Togo a fait d'énormes progrès depuis 10 ans.

Les Etats-Unis financent la construction d'un dispensaire

Santé

La première pierre du nouveau dispensaire d’Amoutiévé a été posée mardi par l'ambassadeur américain au Togo. Coût du projet : 300 millions de Fcfa.