Parole tenue !

25/12/2011
Parole tenue !

Le ministre des Mines et de l’Energie, Dammipi Noupokoul’avait annoncé dans un entretien publié le 21 décembre. «L’Etat s’est engagé à payer les arriérés de loyers. 100 millions ont déjà été versés sur les 480 à devoir. 100 autres le seront très bientôt ; avant la fin 2011. ».

C’est ce qui s’est effectivement passé. Les populations riveraines des zones minières ont reçu samedi un chèque de 100 millions.

Le ministre qui était accompagné par les directeurs généraux de la SNPT (compagnie des phosphates), Abalo Kézié, et de la Compagnie énergique électrique du Togo (CEET), Mawussi Kakatchi, ont procédé à la remise des fonds aux premiers bénéficiaires au lycée de Hahotoé (45 km au nord-est de Lomé).

«Ce 2e acompte est payé en même temps que le 4e trimestre de l’année 2011 ; une mesure prise par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé pour vous permettre de bien fêter le noël et le Nouvel An », a déclaré M. Dammipi avant d’ajouter que le solde serait payé avant la fin 2012.

«Nous nous engageons à vous payer au franc près ce que nous vous devons », a assuré le ministre des Mines et de l’Energie.

La délégation en a profité pour inaugurer deux nouvelles salles de classe au Lycée Hahotoé et s’est ensuite rendu dans plusieurs villages proches des zones d’exploitation du phosphate, dont Akoumapé, Nyita et Dagbati qui viennent d’être raccordés à l’électricité. Les habitants disposent désormais d’un accès à prix forfétaire.

Depuis deux ans, le Togo s’est lancé dans un programme de modernisation destiné à améliorer les conditions de vie des populations vivant à proximité des zones d’exploitation minière.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.