Pas d’Etat moderne sans Etat de droit

21/03/2014
Pas d’Etat moderne sans Etat de droit

Le Premier ministre togolais, Arthème Ahoomey-Zunu

‘Il n’y a pas d’Etat moderne qui ne soit fondé sur le respect du droit et de la justice. L’avocat ne peut être un agent de mal-gouvernance, un instigateur de corruption et un vecteur d’injustice’. C’est en substance ce qu’à déclaré vendredi le Premier ministre, Arthème Ahoomey-Zunu, lors de la cérémonie   de rentrée du barreau.

Il a rappelé que le Togo idéal ne pouvait tolérer les déviances de ceux qui sont le socle même de la justice.

Aussi, a-t-il indiqué, la politique judiciaire est désormais axée sur le retour aux bonnes pratiques, au respect de l’éthique et de la déontologie dans toutes les professions de justice. 

Le gouvernement a lancé, il y a quelques années, un vaste programme de modernisation en coopération avec les partenaires étrangers. Meilleure formation des magistrats, construction de tribunaux, accélération des procédures, aide juridictionnelle sont autant de priorités à gérer en même temps. Mais pour tout mettre en place, il faut du temps et de l’argent.

On reconnaissait dans l’assistance le Garde des Sceaux, Koffi Esaw et les bâtonniers du Sénégal, du Niger et du Bénin.

153 avocats sont inscrits au barreau, dont la majorité sont installés à Lomé.

Informations complémentaires

Intervention PM Avocats.pdf 49,19 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.