Pas de creative thinking au CST

08/02/2013
Pas de creative thinking au CST

N’ayant pas grand chose à proposer, les responsables du collectif d’opposants «Sauvons le Togo» (CST) se contentent de saisir tout ce qui passe pour dénoncer les agissements du pouvoir.

A propos de l’enquête sur les incendies criminels des marchés, ils évoquent les « actes de barbarie de la gendarmerie contre les personnes arrêtées», dont certains, rappelons-le, sont membres du CST. Ces opposants exigent également une enquête indépendante menée par l'Union européenne, l'Union africaine, la France, les Etats-Unis, le Bénin, l'Afrique du Sud et l'Allemagne afin de faire la lumière sur ces évènements.

Autre actualité qui permet au collectif de s’en prendre aux autorités et de parler d’ « escroquerie », la décision du Comité de mobilisation togolais pour la CAN de prélever sur chaque appel téléphonique sortant 5Fcfa ; une contribution pour boucler le budget du déplacement des Eperviers en Afrique du Sud, payer les droits TV et tout ce qu’implique une participation à une grande compétition internationale.

« Nous demandons que soit mis fin immédiatement à ce prélèvement frauduleux sur les appels téléphoniques et appelons les populations à surveiller les coûts de leurs appels », a déclaré Zeus Ajavon, le coordonnateur du CST.

Pas un mot de soutien en revanche pour l’équipe parvenue, pour la première fois, en quarts de finale de la Coupe d’Afrique. Un parcours qui a enthousiasmé la population.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !