Pas de manifestation pendant le dialogue

18/03/2018
Pas de manifestation pendant le dialogue

On ne peut pas dialoguer et manifester en même temps

Les pouvoirs publics ont annoncé l’interdiction des manifestations prévues par la coalition de l’opposition du 20 au 24 mars.

‘La suspension des manifestations durant le dialogue reste en vigueur’, a expliqué dimanche le ministre de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi.

Ces rassemblements constituent une entrave au bon déroulement du dialogue.

‘Nous attendons tous la poursuite des discussions et la normalisation de la situation politique par voie de dialogue’, a indiqué M. Boukpessi.

Les opposants s’étaient engagés à ne pas organiser de marches de protestation pendant la phase des négociations avant de revenir sur leur promesse.

Depuis août 2017, Lomé et les principales villes de province ont été le théâtre de très nombreuses manifestations. Les effets sur l’économie sont évidents. De nombreux commerces et entreprises se retrouvent en difficulté.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.

'Une étape importante vers l'apaisement en Guinée-Bissau'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a salué mardi la nomination d’un Premier ministre de consensus en Guinée Bissau.

Le CHR d'Atakpamé va disposer d'une unité de soins critiques

Santé

L’hôpital régional d’Atakpamé disposera dans quelques semaines d’une unité de traumatologie ultra-moderne. Un don de la coopération israélienne.