Pas de politisation inutile

23/02/2011
Pas de politisation inutile

Après Solitoki Esso mardi, c’est au tour du ministre du Travail, Nicoué Broohm, de justifier l’abandon des allocations versées lors du départ à la retraite, regrettant au passage une politisation de ces questions.
« Ce n’est pas un problème du CAR, de l’UFC ou de RPT. C’est une situation malheureuse parce que les indemnités qui ont été fixées dans la loi ancienne ne respectaient pas les règles de gestion publique. Il fallait donc régulariser la situation et c’est ce que l’Etat a fait », a indiqué le ministre.
De fait, le passif à la charge de l’Etat est estimé à 25 milliards de Fcfa.
Mais les syndicats ne veulent rien entendre. «La nouvelle loi prive les travailleurs de leurs droits liés à leurs vieux jours. Cet acte est une violation des dispositions de protocole d’accord issu du dialogue social », estime un responsable de Confédération syndicale des travailleurs du Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.