Pas de politisation inutile

23/02/2011
Pas de politisation inutile

Après Solitoki Esso mardi, c’est au tour du ministre du Travail, Nicoué Broohm, de justifier l’abandon des allocations versées lors du départ à la retraite, regrettant au passage une politisation de ces questions.
« Ce n’est pas un problème du CAR, de l’UFC ou de RPT. C’est une situation malheureuse parce que les indemnités qui ont été fixées dans la loi ancienne ne respectaient pas les règles de gestion publique. Il fallait donc régulariser la situation et c’est ce que l’Etat a fait », a indiqué le ministre.
De fait, le passif à la charge de l’Etat est estimé à 25 milliards de Fcfa.
Mais les syndicats ne veulent rien entendre. «La nouvelle loi prive les travailleurs de leurs droits liés à leurs vieux jours. Cet acte est une violation des dispositions de protocole d’accord issu du dialogue social », estime un responsable de Confédération syndicale des travailleurs du Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.