Pas de politisation inutile

23/02/2011
Pas de politisation inutile

Après Solitoki Esso mardi, c’est au tour du ministre du Travail, Nicoué Broohm, de justifier l’abandon des allocations versées lors du départ à la retraite, regrettant au passage une politisation de ces questions.
« Ce n’est pas un problème du CAR, de l’UFC ou de RPT. C’est une situation malheureuse parce que les indemnités qui ont été fixées dans la loi ancienne ne respectaient pas les règles de gestion publique. Il fallait donc régulariser la situation et c’est ce que l’Etat a fait », a indiqué le ministre.
De fait, le passif à la charge de l’Etat est estimé à 25 milliards de Fcfa.
Mais les syndicats ne veulent rien entendre. «La nouvelle loi prive les travailleurs de leurs droits liés à leurs vieux jours. Cet acte est une violation des dispositions de protocole d’accord issu du dialogue social », estime un responsable de Confédération syndicale des travailleurs du Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo pense codage

Tech & Web

La ministre de l’Economie numérique, Cina Lawson, est de retour d’Afrique du Sud. Un voyage destiné à comprendre comment fonctionnent les écoles de codage.

Mesures énergiques pour lutter contre l'érosion

Environnement

Un projet de protection de la côte sera lancé très bientôt. 13 kilomètres sont concernés par la première étape des travaux.

Grave accident à Lomé

Faits divers

Un accident spectaculaire a fait 3 morts jeudi à Lomé. Un camion a fauché plusieurs passants.

Du bon usage du SIG

Développement

Faute de collaboration entre les différents acteurs, le système d’information géographique (SIG) du Togo n'est pas performant.