Pas de réintégration des ex-députés

25/10/2011
Pas de réintégration des ex-députés

La Cour de justice de la Cédéao a notifié mardi au Togo sa décision concernant la requête introduite par 9 ex-députés de l’UFC, exclus de l’Assemblée nationale l’année dernière.

Interrogé par republicoftogo.com, le président de la Cour constitutionnelle du Togo, Aboudou Assouma (photo), a confirmé ce que l’on savait déjà : la juridiction régionale n’a pas demandé la réintégration des élus.

"J'ai parcouru le texte et je note qu’il n’y a pas de remise en cause de l'arrêt rendu par la Cour constitutionnelle à ce sujet. La juridiction de la Cédéao a seulement demandé la réparation d’un préjudice en allouant à chacun des ex-députés un montant forfaitaire de 3 millions de Fcfa", explique M. Assouma.

Le préjudice en question est lié au fait que l'Assemblée nationale n'a pas entendu les députés démissionnaires avant d'introduire les lettres à la Cour constitutionnelle; de ce fait la Cour de la Cédéao a estimé que leur droit avait été bafoué. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.