Pas de réintégration des ex-députés

25/10/2011
Pas de réintégration des ex-députés

La Cour de justice de la Cédéao a notifié mardi au Togo sa décision concernant la requête introduite par 9 ex-députés de l’UFC, exclus de l’Assemblée nationale l’année dernière.

Interrogé par republicoftogo.com, le président de la Cour constitutionnelle du Togo, Aboudou Assouma (photo), a confirmé ce que l’on savait déjà : la juridiction régionale n’a pas demandé la réintégration des élus.

"J'ai parcouru le texte et je note qu’il n’y a pas de remise en cause de l'arrêt rendu par la Cour constitutionnelle à ce sujet. La juridiction de la Cédéao a seulement demandé la réparation d’un préjudice en allouant à chacun des ex-députés un montant forfaitaire de 3 millions de Fcfa", explique M. Assouma.

Le préjudice en question est lié au fait que l'Assemblée nationale n'a pas entendu les députés démissionnaires avant d'introduire les lettres à la Cour constitutionnelle; de ce fait la Cour de la Cédéao a estimé que leur droit avait été bafoué. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !