Pas nous, pas nous !

13/06/2012
Pas nous, pas nous !

Les troubles qui ont émaillé les manifestations de mardi et de mercredi à Lomé sont imputables au gouvernement qui a infiltré le cortège avec de jeunes casseurs. C’est l’explication saugrenue fournie mercredi par le collectif d’opposition «Sauvons le Togo», organisateur des marches.

«On a donné de l’argent aux gens pour nous infiltrer. Nous ne sommes pas responsables. C’est le pouvoir qui est responsable d’avoir payé des gens qui ont orchestré des dégâts», a très sérieusement expliqué Zeus, Ajavon, le porte-parole de ce collectif, sans convaincre grand monde.

Dans la même veine, M. Ajavon a donné le bilan - invérifiable-  des blessés côté manifestants : 54 blessés, dont 24 graves pour la journée de mardi et 65 blessés, dont 32 graves pour mercredi.

Malgré la présence de dangereux « infiltrés », une nouvelle manifestation est prévue mardi prochain au carrefour Décon, ainsi qu'une journée « Togo mort » vendredi. Et ce n’est pas fini, « Sauvons le Togo » entend imposer un rythme quotidien au mouvement de protestation.

Ce rassemblement de partis politiques et d’organisation de la société civile hostiles au pouvoir a décidé de jouer la rue plutôt que le dialogue avec le gouvernement, à quelques mois des élections législatives, prévues en octobre prochain. 

Une stratégie mûrement réfléchie, préparée et déjà éprouvée dans le passé. Contrairement à ce que tente d’accréditer M. Ajavon et ses amis , il ne s’agit pas d’un mouvement spontané des Togolais.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.