Pas question d’interdire la transhumance

03/02/2014
Pas question d’interdire la transhumance

Les pouvoirs publics n’envisagent pas d’interdire la transhumance, en dépit des conflits récurrents entre populations autochtones et paysans Peulhs.

Nous ne pouvons pas le faire, a expliqué lundi Gilbert Bawara (photo), le ministre de l’Administration territoriale. ‘D’abord, le Togo est lié par des conventions avec d’autres pays de la région. Ensuite, le Togo demeure une terre d’accueil et d’hospitalité. Enfin, les besoins de notre pays en matière de produits carnés ne sont pas couverts par la production nationale. Le bétail togolais ne suffit pas à couvrir les besoins de la population. L’objectif n’est donc pas d’interdire, mais de mieux gérer’.

Les autorités souhaitent renforcer la coopération avec les pays d’origine pour faire respecter les périodes de transhumance (15 janvier-15 mai). Le gouvernement va également procéder à la redéfinition des points d’entrée sur le territoire et préciser les couloirs de transit et de pâturage autorisés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Business angels au chevet des start-up togolaises

Tech & Web

Belle opportunité pour les startups togolaises en quête de financement. Une plateforme leur permet de rechercher des investisseurs.

Premier album pour Valentine Alvares

Culture

Après une multitude de singles, la chanteuse togolaise Valentine Alvares sort son premier album. Elle met le cap à l'international.

CAN 2017 : près d'un milliard a été levé

Sport

Le comité de mobilisation des fonds pour la participation des Eperviers à la dernière Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) a publié mercredi ses comptes.

Brassage des cultures

Culture

Une ‘Caravane littéraire’ est organisée du 26 février au 4 mars. Elle se rendra dans 5 villes du Togo, du nord au sud. Un évènement culturel attendu.