Pas question d’interdire la transhumance

03/02/2014
Pas question d’interdire la transhumance

Les pouvoirs publics n’envisagent pas d’interdire la transhumance, en dépit des conflits récurrents entre populations autochtones et paysans Peulhs.

Nous ne pouvons pas le faire, a expliqué lundi Gilbert Bawara (photo), le ministre de l’Administration territoriale. ‘D’abord, le Togo est lié par des conventions avec d’autres pays de la région. Ensuite, le Togo demeure une terre d’accueil et d’hospitalité. Enfin, les besoins de notre pays en matière de produits carnés ne sont pas couverts par la production nationale. Le bétail togolais ne suffit pas à couvrir les besoins de la population. L’objectif n’est donc pas d’interdire, mais de mieux gérer’.

Les autorités souhaitent renforcer la coopération avec les pays d’origine pour faire respecter les périodes de transhumance (15 janvier-15 mai). Le gouvernement va également procéder à la redéfinition des points d’entrée sur le territoire et préciser les couloirs de transit et de pâturage autorisés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Développer la chaîne de valeur agricole

Développement

La BAD est pionnière dans la création de zones de transformation de cultures de base au sein de 10 pays africains dont le Togo.

Il faut frapper les fumeurs au portefeuille

Santé

La fiscalité sur le tabac n'est pas dissuasive. Il faut augmenter les taxes et lutter face à une contrebande en plein essor.

Sortir de la pauvreté, c'est possible

Développement

Le président Faure Gnassingbé a lancé jeudi à le projet de développement rural de la plaine de  (PDRD).

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.