‘Pas question de s’éterniser dans la recherche d’un consensus’

30/05/2014
‘Pas question de s’éterniser dans la recherche d’un consensus’

Réunis depuis une dizaine de jours, les représentants de la majorité et de l’opposition parlementaire ont achevé vendredi l’examen des 12 points à l’ordre du jour qui portent sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Chaque camp a donné son point de vue, mais aucun accord global n’a pas été obtenu, ce qui, à vrai dire, ne constitue pas une surprise.

Afin de permettre un accord à minima, le ‘facilitateur’, Mgr Nicodème Barrigah, évêque d’Atakpamé, envisage de prolonger les discussions au delà de la date butoir du 31 mai. Mais, a-t-il prévenu, ‘pas question de s’éterniser dans la recherche d’un consensus’.

Ces concertations sont censées ouvrir la voie à des réformes politiques majeures au Togo dont les projets ou propositions de lois seront soumis plus tard à l’Assemblée nationale.

Parmi les 12 points de discussion figurent la nomination et les prérogatives du président de la République, la durée et la limitation du mandat présidentiel, le mode de scrutin pour l’ensemble des élections ou l’amélioration du cadre électoral.

Des élections présidentielles auront lieu au Togo en 2015.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.