Péré met de l’eau dans son vin

04/06/2010
Péré met de l’eau dans son vin

Dahuku Péré, ancien dirigeant du RPT (au pouvoir) et dirigeant de l’Alliance, qui avait rejoint le Frac en février dernier, n’est plus disposé à participer aux mouvements de contestations organisés par cette coalition hétéroclite pour dénoncer la réélection de Faure Gnassingbé. Pire, il est prêt à saisir la main tendue du chef de l’Etat. Un coup très rude pour l’unité du mouvement animé par le dissident de l’UFC Jean-Pierre Fabre et par Kofi Yamgnane.
« L’Alliance, non seulement est disposée à saisir la main tendue, mais encore à œuvrer ouvertement pour que cette main tendue soit également saisie par d’autres, notamment les partis politiques composant le FRAC », a déclaré M. Péré.
«L’Alliance, en répondant à l’appel en consultation du Premier Ministre Houngbo, a ainsi tenu à manifester sa bonne volonté de contribuer à la recherche de solutions de sortie de la crise que traverse notre pays (…).
M. Peré regrette toutefois que le gouvernement soit le résultat d’un accord entre deux partis uniquement, le RPT et l’UFC. Il propose un plan de sortie de crise au Togo : « Gilbert Houngbo devra faire un clin d’œil aux autres formations politiques de l’opposition, du moins celles composant le Frac, condition sine qua none pour réussir la politique de réconciliation nationale prônée par le chef de l’Etat ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.