Phénomènes naturels dévastateurs

17/03/2011
Phénomènes naturels dévastateurs

Lors du Conseil des ministres qui s’est tenu mercredi, le président Faure Gnassingbé, a commenté les évènements tragiques qui se déroulent actuellement au Japon avec la perspective d’un péril nucléaire. Il a exprimé « sa profonde tristesse face à l’enchaînement de ces phénomènes naturels dévastateurs, et a appelé le peuple togolais à rester en prière pour le retour à la normale dans ce pays ».
Dans une proportion moindre, le Togo s’attend également à être victime d’une catastrophe naturelle avec d’importantes inondations. Raison pour laquelle l’Etat
a prévu l’acquisition de nouveaux moyens, notamment des motopompes mobiles de grande capacité pour accroitre la capacité d’intervention des sapeurs pompiers, ainsi que des véhicules pour la gestion efficiente des sites d’accueil des personnes déplacées.
Sur le plan diplomatique, le chef de l’Etat s’est félicité de l’ « aboutissement heureux de la transition au Niger » et a salué « la maturité politique et le sens élevé du patriotisme des béninois » à l’occasion de l’élection présidentielle de dimanche dernier.

Communiqué du Conseil du 16 mars 2011
Le  conseil des ministres  s’est réuni ce mercredi 16 mars 2011, au Palais de la Présidence de la République à Lomé, sous la présidence du chef de l’Etat,  Son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE.
Au cours de ses travaux, le conseil a eu à examiner un avant-projet de loi,  quatre projets de décrets et écouté deux communications et plusieurs comptes-rendus.
L’avant-projet de loi régissant la promotion immobilière au Togo a été examiné en première lecture.
Le premier décret, présenté par le ministre des Sports et des Loisirs est relatif à la politique nationale des sports du Togo.
Le sport est un facteur de bien être physique et mental dont la pratique constitue un levier de développement socio-économique. Aussi, est- il important de mettre le sportif au centre de toutes les préoccupations en repensant le sport aussi bien dans son organisation que dans ses finalités en vue d’en faire un moyen de mobilisation, de cohésion sociale et d’affirmation de l’unité nationale.
C’est dans cette perspective qu’une politique de promotion et de développement de la pratique des activités physiques et sportives a été élaborée et validée par l’ensemble des acteurs du sport. Ce document validé donne les orientations à tous les acteurs en vue de la pratique du sport pour tous et du sport de haut niveau.
La mise en application des  mesures contenues dans ledit document créera un cadre favorable à la consolidation d’un sport de haut niveau, compétitif,  performant et pourvoyeur d’emplois.
Le second décret adopté porte modalités de mise en œuvre de l’audit environnemental. Il a été présenté par le ministre de l’environnement et des ressources forestières.
Les audits environnementaux sont des mesures de protection de l’environnement qui figurent au titre des évaluations environnementales, et constituent un des outils de prise en charge de la dimension environnementale dans les politiques, programmes, plans et projets de développement.
Le présent décret définit donc les principaux concepts utilisés en audit environnemental, la procédure d’évaluation du rapport d’audit et la prise en charge des frais de gestion de la procédure d’audit.
Le troisième décret crée et réorganise le centre secondaire de recherche et de sauvetage maritime (CSRSM).
La conférence internationale de 1960 pour la sauvegarde de la vie humaine en mer a reconnu la nécessité pour les Etats côtiers de coordonner leurs activités en matière de sécurité en mer. Cette coordination des activités ne peut se faire que grâce à l’établissement d’un plan de recherche et de sauvegarde maritimes qui répond aux besoins du trafic maritime.
Notre pays à façade maritime, dont le trafic augmente considérablement ces dernières années, se doit de renforcer les mesures de sûreté et de sécurité par la mise en place de ces services de recherche et de sauvetage maritimes afin d’assister éventuellement les navires qui seraient en détresse dans les eaux sous juridiction togolaise.
Le quatrième décret porte création, attribution et organisation du comité national de sûreté maritime.
En effet, le code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires, adopté en décembre 2002 par la conférence diplomatique sur la sûreté maritime tenue à Londres, fait obligation aux Etats parties à la convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer de tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité de leurs installations portuaires, ainsi que celle  des navires touchant leur port.
Le présent décret, qui définit les attributions du comité, sa composition et son organisation, répond à ce souci.  Ces deux décrets qui traitent des questions maritimes ont été présentés par le ministre des transports.
La première  communication, conjointement présentée par les ministres en charge de la gestion des catastrophes, a trait aux actions à envisager pour anticiper la gestion des situations d’urgence.
Dans le souci d’atténuer les conséquences des inondations quasi prévisibles en 2011 sur les populations, plusieurs séances de travail ont été tenues dans le but d’identifier des actions à mener en amont.
Pour cette année, l’Etat a prévu l’acquisition de nouveaux moyens adéquats, notamment les motopompes mobiles de grande capacité pour accroitre la capacité d’intervention des sapeurs pompiers, ainsi que des véhicules pour la gestion efficiente des sites d’accueil.
La deuxième communication, présentée par le ministre du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale concerne le phénomène de la vie chère au Togo. A cet effet, le chef de l’Etat a instruit le Premier ministre de créer, par arrêté, une commission chargée d’explorer les voies et moyens pour juguler les conséquences de ce phénomène sur les populations.
Le séjour en Europe de la délégation gouvernementale togolaise en mission officielle, conduite par le Premier ministre, a fait l’objet du premier compte-rendu fait par le ministre d’Etat, ministre de la fonction publique et de la réforme administrative.
La délégation a eu plusieurs rencontres de haut niveau avec des partenaires et institutions, notamment les pays du Benelux,  l’Union européenne, la Banque africaine de Développement (BAD),  l’Organisation internationale de la Francophonie,  l’Agence française de développement, l’Amnesty international entre autre. Le bilan de cette mission est globalement positif au vu du succès des discussions menées aux plans politique et économique.
De son côté, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a fait part au conseil dans le deuxième compte-rendu, des préparatifs pour la célébration de la journée internationale de la francophonie qui aura lieu ce 20 mars 2011.
Concernant les évènements tragiques que vivent les japonais en ce moment, le chef de l’Etat a une fois encore exprimé sa profonde tristesse face à l’enchaînement de ces phénomènes naturels dévastateurs, et a appelé le peuple togolais à rester en prière pour le retour à la normale dans ce pays.
Le Président de la République s’est par contre réjoui de l’aboutissement heureux de la transition au Niger qui s’est traduit par l’élection démocratique d’un nouveau président. Le chef de l’Etat a par ailleurs salué la maturité politique et le sens élevé du patriotisme des béninois qui se sont rendus de façon pacifique aux urnes pour l’élection de leur président.
Enfin, le conseil des ministres a pris un décret renouvelant les membres de la haute autorité de l’audiovisuel et de la communication, conformément  à l’article 6 de la loi organique  de la HAAC n° 2009-029 du 22 décembre 2009.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.