Plus question de repousser la publication des résultats

28/04/2015
Plus question de repousser la publication des résultats

Issifou Taffa Tabiou, le président de la Céni

Le bureau exécutif de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a rencontré mardi les présidents du Ghana et de Côte d’Ivoire venus à Lomé dans le cadre d’une mission de suivi du processus électoral.

Ils ont demandé avec insistance à Issifou Taffa Tabiou, le président de la Céni, de publier au plus vite les résultats de l’élection présidentielle qui s’est déroulée samedi dernier.

Republicoftogo.com : Quelle a été la teneur de vos échanges avec le président de la Cédéao et avec celui de Côte d’Ivoire ?

Issifou Taffa Tabiou : Ils nous ont fait observer que beaucoup de retard avait été pris. Ils nous ont demandé de publier les résultats dans les plus brefs délais et de les transmettre à la Cour constitutionnelle.

Republicoftogo.com : Une sorte de mise en demeure ?

Issifou Taffa Tabiou : Le peuple togolais attend, la communauté internationale aussi. Nous ne pouvons repousser éternellement la publication des résultats. Les deux présidents nous ont instamment demandé de publier les résultats et indiqué que toute revendication de l’un des candidats devait être adressée à la Cour constitutionnelle.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.