Plus question de repousser la publication des résultats

28/04/2015
Plus question de repousser la publication des résultats

Issifou Taffa Tabiou, le président de la Céni

Le bureau exécutif de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a rencontré mardi les présidents du Ghana et de Côte d’Ivoire venus à Lomé dans le cadre d’une mission de suivi du processus électoral.

Ils ont demandé avec insistance à Issifou Taffa Tabiou, le président de la Céni, de publier au plus vite les résultats de l’élection présidentielle qui s’est déroulée samedi dernier.

Republicoftogo.com : Quelle a été la teneur de vos échanges avec le président de la Cédéao et avec celui de Côte d’Ivoire ?

Issifou Taffa Tabiou : Ils nous ont fait observer que beaucoup de retard avait été pris. Ils nous ont demandé de publier les résultats dans les plus brefs délais et de les transmettre à la Cour constitutionnelle.

Republicoftogo.com : Une sorte de mise en demeure ?

Issifou Taffa Tabiou : Le peuple togolais attend, la communauté internationale aussi. Nous ne pouvons repousser éternellement la publication des résultats. Les deux présidents nous ont instamment demandé de publier les résultats et indiqué que toute revendication de l’un des candidats devait être adressée à la Cour constitutionnelle.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.