Polarisation de la politique togolaise

26/01/2013
Polarisation de la politique togolaise

Le représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWA), Saïd Djinnit (photo), a présenté vendredi devant le Conseil de sécurité son rapport bi-annuel. S’agissant du Togo, le diplomate a relevé que la situation politique demeurait « polarisée, la méfiance régnant entre le gouvernement et l’opposition ».

"Mon représentant spécial s’est rendu au Togo, où il a séjourné du 25 au 27 juillet, pour évoquer, avec le gouvernement et l’opposition, les préparatifs du dialogue national et des élections. Au cours de sa visite, il a souligné qu’un dialogue sans exclusive et sans conditions préalables devait se tenir, et que les deux parties devaient échanger des messages de bonne volonté. Sa visite a eu lieu dans un contexte d’impasse politique entre le gouvernement et l’opposition, laquelle a continué de rejeter l’offre de dialogue faite par le gouvernement, lui demandant de mettre en place un processus qui aboutirait à des réformes constitutionnelles et institutionnelles, ainsi qu’à un dialogue politique avant les élections. (…) Le 8 octobre, le gouvernement a annoncé le report des élections. Entre-temps, 15 des 17 membres de la Commission électorale nationale indépendante ont été élus à l’Assemblée nationale les 15 et 17 octobre. S’efforçant de trouver un consensus autour de l’organisation des élections législatives, le gouvernement a lancé un nouvel exercice de dialogue le 16 novembre, au cours duquel il a fait des propositions pour organiser une réflexion approfondie en vue d’un vaste accord politique. Les collectifs de l’opposition « Sauvons le Togo » et « Arc-en-ciel » ont décidé d’y participer, mais ont quitté la rencontre avant la fin. », souligne M. Djinnit. 

Le rapport ne se limite pas à la situation politique au Togo, mais s’intéresse aussi aux questions relatives à la sécurité et aux trafics. A cet égard - et c’est une confirmation - l’Afrique de l’Ouest est, de plus en plus, une région de transit pour le trafic de la cocaïne provenant d’Amérique du Sud et transportée vers l’Europe. 

Dans plusieurs pays, dont le Bénin, le Burkina Faso, le Nigéria et le Togo, la prolifération de faux médicaments et de médicaments contrefaits est de plus en plus préoccupante. Plus de 146 tonnes de différents types de médicaments opiacés ont été saisis en 2012 dans les ports de Lomé (Togo) et de Cotonou (Bénin); de plus, le Bénin, le Ghana, le Mali, le Nigéria et le Togo ont signalé qu’ils avaient, depuis juillet, saisi dans leurs aéroports 41,8 kilogrammes de méthamphétamine.

Enfin, concernant la piraterie maritime dans le Golfe de Guinée, dont le Togo est l’une des victimes, Saïd Djinnit a indiqué qu’un sommet des chefs d’Etat des pays concernés pourrait se tenir en avril de cette année au Cameroun, précédé d’une réunion préparatoire au Bénin.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.