Policiers sanctionnés après l’agression contre un reporter

30/04/2012
Policiers sanctionnés après l’agression contre un reporter

Quatre policiers, auteurs de violences à l’encontre d’un journaliste vendredi dernier à Lomé lors d’une manifestation organisée par le collectif « Sauvons le Togo » (opposition) ont écopé de sanctions disciplinaires. C’est ce qu’a indiqué lundi en conseil des ministres Gnama Latta, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile. Les fonctionnaires avaient confisqué la caméra du reporter avant de le violenter.

Dès samedi, M. Latta avait confié à republicoftogo.com que S « 'il y a eu du zèle de la part des forces de l'ordre, les responsables seront sanctionnés. Des mesures disciplinaires seront prises à l'encontre de ceux qui l'ont agressé, si les faits sont avérés ».

Lors de sa communication, le ministre a également détaillé les actes de violence gratuite auxquels se sont livrés les manifestants sur des édifices publics et privés et l’agression dont a été victime un policier.

Dans son communiqué final, le conseil des ministres a demandé que des enquêtes soient diligentées « afin de situer les origines, les commanditaires et les auteurs de ces violences qui ne sauraient être tolérées plus longtemps dans un Etat de droit (…) ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.