Poncifs

05/02/2013
Poncifs

Au Togo, chacun y va de ses propositions pour apporter une solution au difficile dialogue entre le gouvernement et certains partis d’opposition et au passage pour se faire un peu de publicité.

Dernier sur la liste, Victor Alipui, ancien ministre et président d’un Groupe de réflexion d’action pour le dialogue, la démocratie et le développement (GRAD).

Interrogé mardi par Victoire FM, M. Alipui s’est livré à un délicat exercice de platitudes et de banalités.

Il attribue la crise politique au Togo et le climat de méfiance « à la gestion de l’après décès de l’ancien Président Gnassingbé Eyadèma ».

L’absence d’un Comité de suivi de l’Accord politique global (APG) signé le 20 août 2006 entre les acteurs politiques, a compliqué la situation, estime-t-il. 

Pour le GRAD la solution passe par « un nouveau dialogue franc qui devra permettre  de rompre avec la crise de confiance.

Avec ça, on est bien avancé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.