Poncifs

05/02/2013
Poncifs

Au Togo, chacun y va de ses propositions pour apporter une solution au difficile dialogue entre le gouvernement et certains partis d’opposition et au passage pour se faire un peu de publicité.

Dernier sur la liste, Victor Alipui, ancien ministre et président d’un Groupe de réflexion d’action pour le dialogue, la démocratie et le développement (GRAD).

Interrogé mardi par Victoire FM, M. Alipui s’est livré à un délicat exercice de platitudes et de banalités.

Il attribue la crise politique au Togo et le climat de méfiance « à la gestion de l’après décès de l’ancien Président Gnassingbé Eyadèma ».

L’absence d’un Comité de suivi de l’Accord politique global (APG) signé le 20 août 2006 entre les acteurs politiques, a compliqué la situation, estime-t-il. 

Pour le GRAD la solution passe par « un nouveau dialogue franc qui devra permettre  de rompre avec la crise de confiance.

Avec ça, on est bien avancé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.

Terrorisme : coordonner la lutte

Cédéao

Faure Gnassingbé qui préside la Cédéao a participé samedi à Bamako. la conférence régionale sur la situation sécuritaire dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Danke sehr !

Coopération

L'Allemagne poursuit sa coopération avec le Togo. Nouvel appui de 37 millions d'euros en faveur des secteurs prioritaires.