Poncifs

05/02/2013
Poncifs

Au Togo, chacun y va de ses propositions pour apporter une solution au difficile dialogue entre le gouvernement et certains partis d’opposition et au passage pour se faire un peu de publicité.

Dernier sur la liste, Victor Alipui, ancien ministre et président d’un Groupe de réflexion d’action pour le dialogue, la démocratie et le développement (GRAD).

Interrogé mardi par Victoire FM, M. Alipui s’est livré à un délicat exercice de platitudes et de banalités.

Il attribue la crise politique au Togo et le climat de méfiance « à la gestion de l’après décès de l’ancien Président Gnassingbé Eyadèma ».

L’absence d’un Comité de suivi de l’Accord politique global (APG) signé le 20 août 2006 entre les acteurs politiques, a compliqué la situation, estime-t-il. 

Pour le GRAD la solution passe par « un nouveau dialogue franc qui devra permettre  de rompre avec la crise de confiance.

Avec ça, on est bien avancé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires.