Pour Unir, il n’y a pas d’handicap

06/07/2013
Pour Unir, il n’y a pas d’handicap

Le handicap peut être surmonté. Jérémy Yao Vidja (photo), malvoyant, est candidat sur les listes UNIR dans la circonscription d’Amou. L’aboutissement des efforts menés par l’association « Visions solidaires » qui milite pour accorder davantage de place aux personnes atteintes de déficiences physiques.

UNIR est le seul parti à avoir répondu favorablement à cette initiative.

Jérémy Yao Vidja a lancé samedi sa campagne. Son programme est ambitieux : résoudre le problème d’insécurité dans la préfecture de l’Amou ; faciliter l’accès aux intrants pour les agriculteurs, renforcer le partenariat entre la localité et des communes à l’étranger, résorber la question de l’emploi des jeunes, faciliter l’accès à l’eau potable, à l’électricité aux télécommunications modernes.

« Le choix porté sur ma personne est audacieux. C’est un encouragement pour tous les handicapés qu’a manifesté le chef de l’Etat et les instances du parti. Il faut faire comprendre à la population que les handicapées sont des gens normaux», a expliqué le candidat.

Cette candidature est la première du genre au Togo où les personnes handicapées sont souvent regardées avec mépris et crainte.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.