Pour l'UFC, tout est catastrophique

23/07/2007
Pour l'UFC, tout est catastrophique

Abonné aux critiques, l'UFC (opposition) demeure fidèle à sa politique. Ce parti a dénoncé lundi de "graves irrégularités, défaillances et anomalies" liées au recensement électoral en vue des législatives prochaines, au cours d'un point de presse à Lomé.

Dressant une première évaluation, une semaine après le démarrage du recensement, l'UFC affirme que des erreurs sont commises dans le déploiement des kits (ordinateur muni d'appareil photo, scanner, imprimante et autres matériels permettant de délivrer une carte d'électeur sur place).Selon le parti de l'opposant Gilchrist Olympio, se fondant sur des rapports émanant de ses membres au sein des Comités des listes et cartes (CLC, démembrement de la Commission électorale nationale indépendante, CENI), certains kits se retrouvent dans "des centres pour lesquels ils ne sont pas programmés".

La livraison des kits incomplets ou défectueux, le déficit de logistique pour les opérations électorales ainsi que l'ingérence de certains Préfets dans les opérations de recensement, l'inscription d'étrangers et de mineurs sur la liste électorale, menace, intimidation et imposition des représentants du pouvoir public, sont tour à tour dénoncés par l'UFC.

L'UFC appelle la CENI et le gouvernement à prendre leur responsabilité en vue d'élections transparentes et démocratiques.

"Si le processus devrait être complètement biaisé, nous mobiliserons des populations déterminées à refuser et à cautionner des forfaitures", a menacé le deuxième vice-président du parti, Patrick Lawson.

Les menaces de l'UFC sont monnaie courante. La politique du refus affichée par cette formation depuis des années n'a pas changé en dépit de l'évolution démocratique au Togo.

« L'UFC avait la possibilité de prendre le train en marche, mais elle reste encore une fois sur le quai », confie un diplomate en poste à Lomé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.