‘Pour l’instant, nous gardons le silence’

27/05/2014
‘Pour l’instant, nous gardons le silence’

Mgr Nicodème Barrigah, le 'facilitateur'

Les concertations politiques se sont poursuivies mardi à Lomé. Selon le ‘facilitateur’ désigné par les participants, plus de la moitié des 12 points à l’ordre du jour ont été discutés.

Mgr Nicodème Barrigah a précisé que les questions de la limitation du mandat présidentiel, de la création du Sénat, de la réforme de la Cour constitutionnelle et du mode de scrutin pour les scrutins présidentiels, législatifs et locales avaient fait l’objet de débats.

Mais l’évêque d’Atakpamé préfère ne pas trop en dire : ‘Nous nous gardons d’annoncer dans la précipitation les résultats auxquels nous sommes parvenus. Pour l’instant, nous gardons le silence s’il y a consensus ou pas sur tel ou tel point’.

Ces discussions entre formations politiques de la majorité et de l'opposition représentées à l'Assemblée sont censées ouvrir la voie aux réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Le Togo organisera des élections présidentielles en 2015.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.