‘Pour l’instant, nous gardons le silence’

27/05/2014
‘Pour l’instant, nous gardons le silence’

Mgr Nicodème Barrigah, le 'facilitateur'

Les concertations politiques se sont poursuivies mardi à Lomé. Selon le ‘facilitateur’ désigné par les participants, plus de la moitié des 12 points à l’ordre du jour ont été discutés.

Mgr Nicodème Barrigah a précisé que les questions de la limitation du mandat présidentiel, de la création du Sénat, de la réforme de la Cour constitutionnelle et du mode de scrutin pour les scrutins présidentiels, législatifs et locales avaient fait l’objet de débats.

Mais l’évêque d’Atakpamé préfère ne pas trop en dire : ‘Nous nous gardons d’annoncer dans la précipitation les résultats auxquels nous sommes parvenus. Pour l’instant, nous gardons le silence s’il y a consensus ou pas sur tel ou tel point’.

Ces discussions entre formations politiques de la majorité et de l'opposition représentées à l'Assemblée sont censées ouvrir la voie aux réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Le Togo organisera des élections présidentielles en 2015.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.