Pour tous les milliards de la terre …

10/10/2011
Pour tous les milliards de la terre …

L’ANC, l’Alliance Nationale pour le Changement, créée par quelques cadres de l’UFC en rupture de banc, a fêté lundi son premier anniversaire.

Son président, Jean-Pierre Fabre, a dressé un bilan « très positif » de son action.

Il est naturellement revenu sur l’arrêt rendu vendredi par la Cour de justice de la Cédéao concernant le sort de 9 députés exclus de l’Assemblée nationale.

«Il n’est pas possible d’interpréter autrement la décision de la Cour de justice de la Cédéao qui a indiqué très clairement la reprise de l’exercice du mandat parlementaire des députés ANC », a martelé M. Fabre. Vilain mensonge.

«Tous les milliards de la terre ne leur suffiraient pas pour réparer les torts causés. La seule manière de réparer le préjudice, c’est de faire en sorte que les députés réintègrent l’Assemblée nationale, tout autre interprétation serait inacceptable », a martelé le leader de l’ANC.

Ce qui est inacceptable et irresponsable, c’est la manipulation à laquelle se livre M. Fabre qui veut faire croire à ses militants que la juridiction régionale a demandé la réintégration des élus.

La conférence de presse de l’ANC s’est achevée par une demande de démission du président de l’Assemblée nationale et du président de la Cour constitutionnelle du Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.