Présidentielle et défense des droits de l'homme

25/10/2009
Présidentielle et défense des droits de l'homme

Les autorités souhaitent mettre en place un mécanisme associant les organisations de défense des droits de l'homme et la société civile pour assurer une couverture « pacifique et efficace » de l'élection présidentielle de 2010. Dans ce cadre, le ministre des Droits de l'homme et de la Promotion de la démocratie, Yacoubou Hamadou, a tenu vendredi une réunion avec les acteurs concernés et en présence de représentants de l'Union européenne, du Pnud et du HCDH.

Carlos Kétohou est le président de la coalition des associations de défenses des droits humains au Togo qui regroupe une vingtaine d'organisations de défense des droits de l'homme. Republicoftogo.com : Quel est l'intérêt d'une telle réunion ?

Carlos Kétohou :

L'élection présidentielle va compter avec l'engagement et la mobilisation des défenseurs des droits humains et de la société civile qui ne doivent pas être exclus du débat électoral. Mobilisation et collaboration sont absolument nécessaires.

Cette collaboration doit permettre de mettre en place des mécanismes efficaces pour assurer le monitoring, la sensibilisation, la protection et la surveillance des droits de l'homme en période électorale.

L'Etat, la société civile et les défenseurs des droits de l'homme doivent servir la nation et Œuvrer pour une élection apaisée.

Republicoftogo.com : Votre démarche sous-entend qu'il existe une menace sur les droits de l'homme.

Carlos Kétohou :

C'est une simple alerte. Nous ne disons pas qu'il y a une menace réelle, mais nous préférons prévenir que guérir.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.