Blaise fait le tour de la question

14/12/2009
Blaise fait le tour de la question

Les partis togolais du pouvoir et de l'opposition ont échoué lundi à se mettre d'accord sur le mode de scrutin pour la présidentielle de 2010 lors d'une médiation à Ouagadougou, mais les discussions reprendront, ont-il annoncé.
"Nous avons échangé autour du mode de scrutin et comme on n'a pas pu s'entendre, la question a été encore reportée à une autre réunion prévue la semaine prochaine", a déclaré à la presse le secrétaire général de la principale formation d'opposition, l'Union des forces de changement (UFC), Jean-Pierre Fabre.
"Il n'y a pas eu tellement d'évolution et le facilitateur a proposé que nous puissions suspendre la séance et reprendre dans une semaine", a confirmé le secrétaire général du Rassemblement du peuple togolais (RPT) au pouvoir, Esso Solitoki.
Ils s'exprimaient à l'issue d'un entretien avec le président burkinabè Blaise Compaoré, facilitateur du dialogue intertogolais.
L’opposition parlementaire, l'UFC et le CAR réclament un scrutin uninominal à deux tours pour la présidentielle du 28 février 2010, ce que rejette le RPT.
"Nous avons dit simplement que nous ne voyons pas la nécessité pour l'instant d'aller au scrutin à deux tours alors que les dispositions de la Constitution en vigueur portent sur un scrutin à un tour", a indiqué M. Solitoki, estimant que "le scrutin à un tour ne remet pas en cause la transparence des élections".
Selon la Constitution, modifiée en 2002 par le Parlement, l'élection du président a lieu au scrutin uninominal majoritaire à un tour.
Cette disposition a fait l'objet de plusieurs discussions entre acteurs politiques notamment lors d'une rencontre en août à Ouagadougou sous l'égide de M. Compaoré. Un mémorandum signé alors prévoyait la poursuite des "réflexions".
L'UFC et le CAR ont menacé mi-novembre de boycotter la présidentielle si le scrutin ne s'effectue pas à deux tours.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Du porte à porte pour lutter contre le sida

Santé

27.989 habitants de Lomé sont directement touchés par le sida. La grande majorité est traitée par ARV.

Le PNUD est à un moment décisif de sa coopération avec le Togo

Développement

Helen Clark, la patronne du PNUD, s’est entretenu mercredi à Lomé avec le Premier ministre et le ministre de l’Economie et des Finances

Le combat d'Helen Clark contre la pauvreté

Développement

Helen Clark, l’Administrateur du PNUD, a entamé mercredi une visite de 24h au Togo. Au programme, un appui au PUDC et aux femmes.

Les tailleurs de pierre ont de l'avenir

Coopération

Dans la région des Savanes et de la Kara, la pierre est une ressource naturelle. Des jeunes sont formés aux techniques de taille.