Bonne conduite, selon le NDI

04/03/2010
Bonne conduite, selon le NDI

Quatre représentants de candidats à l’élection présidentielle ont signé mercredi un code de bonne conduite, initié par le National Democratic Institute (NDI). Il s’agit du RPT, d’Obuts, du PDP et du PRR.
« Le NDI est déterminé à accompagner pas seulement l’élection présidentielle mais tout le processus de construction et de consolidation de la démocratie au Togo », a déclaré Badié Hima, directeur du NDI pour le Togo.
Le code met en relief la nécessité d’organiser une élection présidentielle libre et sans violence tout en préservant les acquis de la paix.
Il prévoit l’engagement des candidats et des partis politiques à contribuer à ce que l’organisation du scrutin et la gestion du contentieux électoral s’effectuent en toute transparence. Ne jamais inciter à la violence ni à la soutenir de façon passive.
Tous les différends devront être réglés de manière pacifique à travers le dialogue inclusif, la concertation, la médiation et, le cas échéant, la justice.
Le NDI est une organisation américaine non gouvernementale qui œuvre pour le renforcement et le développement de la démocratie à travers le monde. Faisant appel à un réseau mondial d’experts volontaires, NDI accorde un appui pratique aux leaders politiques et dirigeants de la société civile qui travaillent à l’établissement de valeurs et institutions démocratiques dans leurs pays.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.