Code de bonne conduite

30/01/2010
Code de bonne conduite

Pascal Bodjona (photo), porte-parole du gouvernement togolais et ministre de l’Administration territoriale, a affirmé vendredi la volonté du gouvernement d'appuyer la mise en oeuvre d'un code de bonne conduite pour la présidentielle du 28 février. Un projet soumis pour étude et validation à un atelier des chefs des partis politiques et des candidats. Information rapportée par l’Agence Xinhua.
Le document est élaboré par le National démocratic institute (NDI, une ONG américaine) et par le PNUD.
Selon M. Bodjona, cette initiative du NDI vient "renforcer, consolider et compléter" un code existant.
Il s'agit d'un code annexé à l'Accord politique global (APG) signé le 20 août 2006 par les acteurs politiques et qui avait instauré un apaisement social après les violences électorales en avril 2005.
Le ministre a relevé que le texte proposé ne va pas en contradiction avec le code existant, avec les lois en vigueur au Togo, mais reste un complément et une clarification.
Il a annoncé l’"engagement total" du gouvernement à appuyer cette démarche.
Le directeur résident du NDI, Badié Hima, a expliqué qu'il s'agissait d'un ensemble de règles consensuelles conformes aux textes nationaux et internationaux qui peuvent permettre de créer les conditions d'un scrutin régulier, transparent et non violent. " C'est une question technique que l'ensemble des acteurs a la possibilité de régler et de juguler ", a-t-il relevé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.