Fabre : « M. Olympio soutiendra ma candidature »

17/02/2010
Fabre : «  M. Olympio soutiendra ma candidature »

Promis, juré, Gilchrist Olympio apportera bientôt son soutien au candidat de l’UFC. C’est Jean-Pierre Fabre, le secrétaire général du parti et candidat à l’élection présidentielle, qui l’affirme dans un entretien mercredi à republicoftogo.com
« Attendez pour voir si M. Olympio ne soutiendra pas ma candidature dans les jours qui viennent », déclare Jean-Pierre Fabre qui a annoncé la constitution du Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC), une coalition de plusieurs formations.
Mais ni le CAR, ni Obuts, ni la CDPA n’ont rejoint pour le moment ce rassemblement.
« Ils savent que l’UFC et le Front rassemblent une majorité de l’électorat de l’opposition, c’est donc à eux de nous rejoindre », indique le candidat.
Jean-Pierre Fabre confirme également que les représentants de l’UFC retourneront bientôt siéger à la Céni et qu’il lancera sa campagne incessamment.
Republicoftogo.com : Ce Front donne l’impression d’avoir été créé dans la précipitation ?
Jean-Pierre Fabre : Vous savez, la mise en place de ce Front a été très difficile. Les ego sont tellement forts au Togo que chacun croît qu’il peut être président. C’est bien que l’on soit parvenu à un accord aujourd’hui pour pouvoir lancer la campagne. Il n’est pas tard, surtout quand on voit toute la dynamique crée autour de notre initiative.
Republicoftogo.com : Votre parti semble déchiré. Gilchrist Olympio est-il favorable à cette alliance ?
Jean-Pierre Fabre : Faux. L’UFC n’est pas n’est déchiré. Attendez pour voir si M. Olympio ne soutiendra pas ma candidature dans les jours qui viennent.
Gilchrist Olympio est favorable au rassemblement de l’opposition donc, il est pour à la mise en œuvre du Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC).
Republicoftogo.com : Vos membres qui ont quitté la Céni vont-ils y revenir ?
Jean-Pierre Fabre : Vous croyez qu’on va rentrer en campagne sans retourner à la Céni ? Ce n’est pas possible ! Nous vous dirons incessamment quand nous retournerons à la Céni. Nous ferons tout pour mettre le temps de notre côté.
Republicoftogo.com : Que diriez vous au CAR, à la CDPA et à OBUTS qui ont quitté le Front et qui battent déjà campagne pour leur propre candidat ?
Jean-Pierre Fabre : Nous continuerons les discussions avec eux. Il faut leur expliquer les raisons pour lesquelles il n’est pas bon d’aller aux élections à plusieurs ; il est préférable que tout le monde rejoigne ma candidature.
Ils savent très bien que nous ne pouvons pas aller aux élections dans la configuration actuelle.
Ils savent aussi que l’UFC et le Front rassemblent une majorité de l’électorat de l’opposition ; c’est donc à eux de nous rejoindre. Ceux qui ne sont avec nous on en tout cas leur raison de ne pas vouloir ce que le peuple veut.
Mais je peux vous assurer que la dynamique crée par le Front peut renverser les montagnes.
Republicoftogo.com : Quand rentrerez-vous en campagne ? Le Front n’a-t-il pas pris du retard ?
Jean-Pierre Fabre : Vous le saurez incessamment. Mais, je tiens à vous préciser que ce n’est pas le nombre de jours de campagne qui compte, mais c’est la dynamique de campagne.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).