Fabre se croit encore en 1990

05/03/2010
Fabre se croit encore en 1990

Incorrigibles. Les partis d’opposition au Togo se comportent encore comme si l’on était à l’ère des démocratisation poussives du début des années quatre vingt dix.
Prenez Jean-Pierre Fabre, le candidat de l’UFC ; il ne trouve rien de mieux que d’annoncer vendredi sa victoire à la présidentielle avec un score de 75 à 80% des voix, sans attendre la publication officielle des résultats par la Céni.
Or, les premiers résultats partiels obtenus montrent une large victoire du président sortant, Faure Gnassingbé, qui grignote même des voix à l’UFC dans ses fiefs traditionnels comme Bé.
L’objectif de M. Fabre est sans doute de faire sortir ses militants dans la rue sur le thème « On nous a volé notre victoire » et de créer le chaos. Du déjà vu au Togo, malheureusement.
Une attitude regrettable d’autant que les observateurs européens, qui tiendront samedi une conférence de presse, ne manqueront pas de se féliciteront de la bonne tenue du scrutin et d’un dépouillement exemplaire par la Céni.
Un dépouillement qui, n’en déplaise à Jean-Pierre Fabre, donne la victoire au à Faure Gnassingbé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.