Fabre se croit encore en 1990

05/03/2010
Fabre se croit encore en 1990

Incorrigibles. Les partis d’opposition au Togo se comportent encore comme si l’on était à l’ère des démocratisation poussives du début des années quatre vingt dix.
Prenez Jean-Pierre Fabre, le candidat de l’UFC ; il ne trouve rien de mieux que d’annoncer vendredi sa victoire à la présidentielle avec un score de 75 à 80% des voix, sans attendre la publication officielle des résultats par la Céni.
Or, les premiers résultats partiels obtenus montrent une large victoire du président sortant, Faure Gnassingbé, qui grignote même des voix à l’UFC dans ses fiefs traditionnels comme Bé.
L’objectif de M. Fabre est sans doute de faire sortir ses militants dans la rue sur le thème « On nous a volé notre victoire » et de créer le chaos. Du déjà vu au Togo, malheureusement.
Une attitude regrettable d’autant que les observateurs européens, qui tiendront samedi une conférence de presse, ne manqueront pas de se féliciteront de la bonne tenue du scrutin et d’un dépouillement exemplaire par la Céni.
Un dépouillement qui, n’en déplaise à Jean-Pierre Fabre, donne la victoire au à Faure Gnassingbé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.