Facture salée pour les petits candidats

07/03/2010
Facture salée pour les petits candidats

Réveil douloureux pour les candidats qui n’ont pas franchi la barre fatidique des 5% de voix à l’élection présidentielle au Togo. La caution de 20 millions de F CFA exigée lors du dépôt du dossier de candidature ne leur sera pas remboursé. Bonne affaire, en revanche, pour le Trésor public qui encaisse définitivement 100. Millions.
Agbéyomé Kodjo (Obuts), Yawovi Agboyibo (CAR), Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson (CDPA), Nicolas Lawson (PRR) et Bassabi Kagbara (PDP) doivent avoir une bonne migraine en ce dimanche matin car outre les 20 millions perdus s’ajoutent les sommes importantes dépensées pour l’organisation des meetings ou l’impression des affiches.
Aux considérations financières, s’ajoute la question d’un avenir politique incertain.
Comment un Agbéyomé Kodjo avec 0,85% des voix peut-il encore prétendre jouer un rôle au Togo ? Idem pour Mme Johnson de la CDPA.
Même le CAR qui présentait Me Agboyibo a de quoi se faire du souci avec seulement 2,96% de suffrages. Certes, le parti dispose d’une représentation à l’Assemblée nationale, mais la sanction de la présidentielle est sévère.

En photo : Agbéyomé Kodjo, le candidat et président du micro-parti Obuts

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.