Faure : « J’ai de grandes ambitions pour la région des Savanes »

01/03/2010
Faure : « J’ai de grandes ambitions pour la région des Savanes »

Faure Gnassingbé, le candidat du Rassemblement du peuple togolais (RPT), était dimanche à Dapaong, chef lieu de la préfecture de Tone accueilli par des milliers de fans.
Lors de son intervention, le chef de l’Etat a promis poursuivre les réformes engagées au Togo, notamment l’aide aux groupements agricoles.
Il a invité la population des Savanes vont à lui renouveler sa confiance le 4 mars afin d’engager le Togo sur la voie du développement.
Voici un extrait de l’intervention de Faure
Lorsque j’ai décidé de venir ici à Dapaong, j’étais certain d’être bien accueilli, mais aujourd’hui, cela dépasse tout ce que je pouvais imaginer, je vous en remercie très chaleureusement.
Je voudrais vous remercier pour la confiance que vous avez placée en moi depuis 2005 et le soutien constant dont j’ai pu bénéficier de votre part.
Cette confiance et ce soutien ont été renouvelés à l’occasion des législatives de 2007.
Les épreuves n’ont pas manqué, il me souvient encore qu’en 2007 il y a eu des inondations qui ont fait des victimes et des destructions.
Malgré ces drames, vous avez toujours gardé espoir.
Je veux aussi remercier nos amis qui n’étaient pas forcément avec nous en 2005 mais qui ont compris que quand il s’agit de développer le pays, quand il s’agit de la cohésion nationale et de la paix sociale, on n’a pas besoin d’être du même parti pour travailler ensemble.
Je crois qu’ici plus qu’ailleurs vous l’avez compris.
A nos amis et frères qui aujourd’hui travaillent avec nous je veux leur exprimer ma reconnaissance et leur dire que nous les accueillons tout en respectant leur différence, avec respect et considération.
Je m’engage, une fois élu par la grâce de Dieu, à poursuivre la politique d’apaisement, je m’engage à ressembler davantage, parce que plus nous sommes unis, plus nous sommes forts, plus nombreux nous sommes, mieux nous réussirons.
C’est pour cela que nous ne devons jamais perdre de vue, en dépit de nos différences, que nous sommes avant tout fils et filles d’un même pays, d’une même nation que nous chérissons.
C’est un impératif, d’autant plus que nous avons beaucoup d’ambition pour le Togo et, notamment, pour la région des savanes.
Lorsque nous étudions les statistiques concernant la pauvreté, c’est une région qui est très désavantagée par la nature ; c’est une région où, grâce à Dieu, nous avons de braves travailleurs qui ne demandent qu’une chose, que les conditions soient favorables pour assurer un meilleur développement.
C’est pour cela que je voudrais vous exprimer mes regrets pour le retard pris dans la réparation des infrastructures qui ont été détruites en 2007.
Les travaux ont commencé et je peux vous assurer qu’ils iront jusqu’au bout mais que plus aucune année ne passera sans que nous ne mettions en place de nouvelles infrastructures dans la région des Savanes.
Nous avons commencé lentement, mais sûrement.
Nous avons également le souci de poursuivre ce que nous avons déjà commencé. Il y a quelques mois, j’étais ici pour appuyer des groupements en équipements dans la région ; nous allons continuer cela parce qu’en attendant que toutes ces infrastructures soient mises en place nous devons tendre une main solidaire vers les populations et les groupements qui en ont bien besoin.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.