Favoriser la cohabitation entre journalistes et policiers

30/12/2009
Favoriser la cohabitation entre journalistes et policiers

A deux mois de l’élection présidentielle de 2010, les initiatives se multiplient pour sensibiliser les médias et les inviter à couvrir avec professionnalisme la campagne et le scrutin. Un séminaire s’achève mercredi à Lomé qui pendant deux jours a discuté des relations entre les journalistes et la police en période électorale.
« Nous voulons faire en sorte que la collaboration entre les forces de sécurité et les journalistes sont plus étroites et fructueuses au cours de ce processus », explique Pierre Kasseré Sabi (photo), le président de l’Observatoire togolais des médias (OTM) et l’organisateur de la rencontre.
Republicoftogo.com : Redoutez-vous une cohabitation difficile entre les médias et les forces de sécurité pendant la campagne ?
Pierre Sabi : A l’approche de l’élection présidentielle, les responsables des organisations de presse à savoir l’Observatoire togolais des médias (OTM), l’Union des journalistes indépendants du Togo (UJIT) et le Conseil national des patron de presse (CONAP) ont estimé qu’il était nécessaire réunir les forces de sécurité et les journaliste pour discuter de leurs relations.
Très souvent, les journalistes et les forces de l’ordre ont du mal à s’entendre sur le terrain surtout au cours des processus électoraux. Notre objectif est faire en sorte que les deux corps de métiers, qui d’ailleurs se complètent, puissent mieux se connaître et conforter leurs relations.
Nous voulons donc développer la cohabitation, la collaboration et la coexistence.
A cet effet, plusieurs thèmes ont été développés, dont « mission et moyens d’action de la FOSEP » (avec les interventions du directeur général de la gendarmerie et du commandant de la Fosep).
Un autre débat a porté sur le « comportement et l’attitude du reporter en période électorale ».
A la fin des travaux, j’espère que les relations entre les journalistes et les forces de l’ordre en sortiront améliorées.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.