Germain Meba : « A part Faure, aucun candidat ne fait le poids ! »

19/12/2009
Germain Meba :  « A part Faure, aucun candidat ne fait le poids ! »

La candidature probable du président Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle du 28 février prochain suscite la mobilisation d’associations de jeunes, de femmes, de chefs d’entreprises ou de sportifs. Un Comité de soutien à sa candidature a même vu le jour il y a quelques semaines ; il dispose d’un site internet* dans lequel est présenté le bilan du président et futur candidat ?
C’est maintenant au tour des hommes d’affaires d’inciter Faure à se présenter. Ils ont créé samedi « L’association des bénévoles pour la victoire du candidat Faure (AbeViF).
Germain Meba, directeur général des Centres informatiques et bureautiques (CIB-INTA) et vice président de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) est à l’origine de cette initiative.
« Nous sommes convaincus qu’au moment opportun, il (Faure Gnassingbé, ndlr) va se dévoiler et même s’il ne le fait pas, nous irons vers lui pour le lui demander », souligne Germais Meba qui compte bien disposer d’assez d’arguments pour convaincre le président togolais de rempiler.
Republicoftogo.com : Pourquoi avoir créé cette association ?
Germain Meba : A la veille de l’élection présidentielle de 2010, le jeunes cadres et directeurs de sociétés du Togo se sont spontanément organisés pour soutenir le candidat qui a tout mis en œuvre pour réconcilier le peuple togolais. Pendant 5 ans, Faure Gnassingbé s’est efforcé de donner au Togo ses lettres de noblesses et à réunir tous les togolais.
A travers les tournées que j’ai effectué dans le pays, j’ai pu me rendre compte de cet engouement auprès des cadres, des directeurs d’entreprises et des jeunes. Beaucoup se désengagent des partis politiques classiques et veulent plutôt travailler bénévolement pour le chef de l’Etat. C’est l’ensemble de tous ces gens que nous voulons rassembler dans cette association qui va œuvrer pour la victoire du candidat Faure.
Republicoftogo.com : Que comptez-vous faire sur le terrain ?
Germain Meba : Nous allons aider le chef de l’Etat à battre campagne ; nous irons auprès des populations pour faire le bilan de son mandat.
C’est trop facile de fustiger l’action du président Faure. Il est pourtant facile de dresser un bilan honnête du travail accompli : apaisement social et politique, réformes économiques, assainissement des finances publiques, etc…
Nous comptons capitaliser toutes ces actions en rendant compte fidèlement aux populations qui devront le plébisciter en 2010. Outre nos déplacements sur le terrain, nous lançons un site web (Faure2010.tg) et un numéro vert gratuit.
Nous allons travailler dur, pour assurer une victoire en 2010 car nous sommes convaincus que lui seul qui peut réellement faire bouger les lignes au Togo.
Republicoftogo.com : Le hic, c’est que Faure n’a pas annoncé sa candidature.

Germain Meba : Nous sommes convaincus qu’au moment opportun, il va se dévoiler et s’il ne le fait pas, nous irons vers lui pour le lui demander.
Republicoftogo.com : Vous affichez votre soutien au « candidat Faure », mais certains pensent que votre démarche n’a d’autre finalité que défendre les intérêts des opérateurs économiques. Une initiative corporatiste en quelque sorte.
Germain Meba : Ceux qui pensent ça se trompent. Nous sommes fondamentalement animés par le souci d’objectivité. Un homme d’affaire c’est quelqu’un qui a le sens de l’analyse. Nous savons qu’en face de Faure, il n’y a pas un candidat qui puisse être à la hauteur des grands enjeux auxquels notre pays est appelé à faire face. A partir du moment où le chef de l’Etat a posé les jalons d’une gestion saine des ressources de ce pays, le prochain quinquennat sera pour lui un celui des grands chantiers.
Republicoftogo.com : Beaucoup de gens estiment qu’après plus de quarante ans de pouvoir, il est bon d’opérer l’alternance au Togo.
Germain Meba : L’alternance ne consiste pas à changer une famille ou un président qui porte tel ou tel nom.
Faure est l’incarnation de l’alternance.
Il n’y a que Faure qui peut opérer ces changements et lancer le pays sur la voie du développement. Les autres candidats sont des marchands d’illusions qui risquent de nous apporter divisions et guerre civile.
L’alternance ne se décrète pas. C’est au peuple d’opérer cette alternance, s’il le souhaite, à travers les urnes.
* faurepresident.com

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.