Il fera Front tout seul

15/02/2010
 Il fera Front tout seul

Nouveau rebondissement au sein de l’opposition. L’ancien Premier ministre Gabriel Agbéyomé Kodjo qui avait décidé, il y a quelques jours, de rallier Jean-Pierre Fabre pour devenir son directeur de campagne, a fait volte face.
Le président de l’organisation pour bâtir dans l’unité un Togo solidaire (OBUTS) a décidé de réactiver sa candidature pour la présidentielle de mars prochain.
« Je constate que les représentants du Front (Front républicain pour le changement et l’alternance, ndlr) à la Céni ont décidé de ne plus u siéger sans que nous soyons informés. Je n’ai pas envie de boycotter l’élection, donc j’ai réactivé dès ce soir ma candidature et je pars en campagne » a déclaré M. Kodjo.
Le Togo élira son président le 4 mars.

Voici la déclaration d'Agbéyomé Kodjo

Togolaises, Togolais, Mes Cher(e)s Compatriotes,

Notre Cher Togo arrive maintenant à un tournant crucial de son histoire, dans l’un de ces moments particuliers de l’histoire, où rien n’autorise la peur, le doute, la duplicité et quelque calcul partisan que ce soit. Le long chemin de croix ensemble parcouru, a forgé notre jugement qui appelle à la clairvoyance, au courage, et à la foi en nous-mêmes et en Dieu qui nous a permis de tenir debout en face de cette pénible adversité structurante.

Notre douloureuse traversée de désert pendant plus de 4 décennies nous a permis de mûrir et de nous retrouver avec notre propre vérité. Nous sommes tous en mesure aujourd’hui, ici et maintenant de faire le choix de l’Amour, spécialement l’Amour pour notre Mère Patrie ; ce qui suppose notre engagement résolu à nous dépasser pour le bien-être collectif quelque soient les risques et les sacrifices. Nous devons écouter notre cœur et notre intuition. Face à l’urgence de l’heure, alors que nos compatriotes sont tous à la recherche d’une délivrance inespérée des affres de la déshumanisation et de l’injustice sociale sous les formes les plus perverses, personne n’a le droit de mentir, aussi bien à lui-même qu’à ses frères et sœurs.



C’est cette forte conviction qui m’a amené à choisir le camp de notre peuple depuis 2002 jusqu’à ce jour. Dans ce combat, je me suis investi en toute sincérité, totalement, pour bâtir en apportant ma pierre à l’édifice d’un Togo prospère, solidaire et démocratique aussi bien pour notre génération que celles à venir. Ce souci de la cause commune a fécondé en moi une vision pour notre pays afin de ramener la confiance et redonner du plaisir à vivre à chaque fille et fils du Togo.

C’est cette vision qui fonde le programme politique d’OBUTS intitulé « Ensemble pour un Togo Prospère », qui est le ciment du contrat de confiance que j’ai conclu le 04 février, avec l’ensemble de notre peuple. C’est aussi cette vision qui dicte ma fidélité aux forces supérieures qui nous guident et qui m’ont inspiré ce pacte hautement symbolique avec le peuple, afin de ne jamais trahir sa cause, quel que soit le prix personnel à payer.

Togolaises, Togolais, Mes Cher(e)s Compatriotes,

Convaincu que « L’Amour porte dans le don de soi sa propre plénitude », je n’ai pas hésité un seul instant à me joindre sincèrement à mes frères de l’opposition démocratique, récemment à Paris, en acceptant de me mettre en retrait, pour que puisse exister le Front Républicain pour le Changement et l’Alternance.

J’ai accompli cette démarche, parce que j’entends chaque jour le cri de détresse de notre peuple, spécialement de notre jeunesse qui a tout donné depuis bientôt 20 ans pour avoir droit à plus de liberté, de dignité et une vie épanouie sur la Terre de nos aïeux. J’ai cru en cette initiative et espéré que très vite les forces démocratiques se coalisent autour d’une plate forme commune de gouvernement et d’une stratégie cohérente pour affronter dans la dignité l’adversaire commun qu’est la dictature qui ne dit pas son nom, du pouvoir en place.

Force m’a été de constater que depuis mercredi 10 février, les jours se sont succédé sans que jusqu’à ce jour, rien n’ait déjà été mis en œuvre en commun.

Pire encore, des décisions justifiées par une situation d’irrégularité au sein de la CENI, mais extrêmement périlleuses quant à leurs conséquences politiques, ont été prises sur fond de déchirures internes et surtout de duplicité sans qu’aucune concertation n’ait eu lieu avec les autres partenaires.

Pendant ce temps, le RPT et son appareil s’organisent froidement, avec maintes turpitudes, pour maintenir à tout prix le statu quo dans le mépris total de l’indicible souffrance de notre peuple.

Le combat que je mène aujourd’hui pour un Autre Togo, n’autorise ni l’amateurisme politique, encore moins la duplicité et les stériles jeux d’appareil.

La crise actuelle au sein de la CENI occasionnée par le retrait des représentants de l’opposition parlementaire à quelques heures de l’ouverture de la campagne électorale, ajoutée au constat de l’absence de synergie, de cohérence et de cohésion au sein du Front Républicain que nous avons contribué à créer, m’amène à prendre mes responsabilités devant l’histoire, notre peuple et Dieu en assumant pleinement ma candidature à l’élection présidentielle du 4 mars prochain.

Alors que s’ouvre la campagne électorale, les dernières turpitudes orchestrées par le pouvoir en place, n’autorisent pas la moindre hésitation ni tergiversation. Elles ne s’accommodent pas davantage de l’absence de stratégie et de plate forme politiques, pour venir à bout de l’implacable machine destructrice des ennemis de la République.



Je prends donc solennellement l’engagement de défendre par tous les moyens l’inexorable victoire du peuple togolais, de rassembler toutes les filles et tous les fils du Togo venus de tous horizons, quelle que soit leur famille politique autour du programme d’action d’OBUTS pour la refondation morale, politique et socio-économique de notre pays.

J’invite à l’engagement le plus profond tous les jeunes, tous les corps institutionnels et professionnels, toutes les autorités confessionnelles, nos frères et sœurs des forces de sécurité et de l’ordre, tous les membres de la communauté internationale partenaires du Togo, notamment l’union Européenne, les Etats-Unis, la CEDEAO qui se sont investis pour que la démocratie franchisse un nouveau pallier au Togo, à l’occasion de cette élection présidentielle, à se tenir mobilisés et prêts, pour veiller sans compromission de quelque nature que ce soit au bon déroulement du scrutin.

Chacun pour sa part doit en toute sincérité, œuvrer à préserver l’intégrité du résultat qui sortira des urnes au soir du 4 mars prochain, dont je suis persuadé qu’après tant d’années de lutte et d’espérance, rendra au peuple sa souveraineté.

Je sais que notre cause est juste et notre engagement sans duplicité. Je suis persuadé que Dieu et toutes les forces positives de l’Univers sont à nos côtés, pour nous aider à briser les chaînes de l’oppression et rendre au peuple togolais sa Liberté et sa Dignité.



Togolaises, Togolais, Mes Cher(e)s Compatriotes,

Alors que l’heure est venue de livrer l’ultime combat politique, je me mets en route pour gravir le « Golgotha » de la Libération Nationale de notre pays. N’ayez pas peur et ayez d’abord confiance en vous-mêmes, soyez mobilisés plus que jamais pour faire vivre du tréfonds de votre être chaque couplet de notre hymne national « La Terre de nos Aïeux ».

Soyez certains que nous réalisons toujours ce que nous croyons juste, prenez conscience de la force que tous unis nous représentons, ayez énormément de confiance en l’issue heureuse de cette dernière étape de notre éprouvante, mais ô combien exaltante, lutte citoyenne.

« La terre n’a pas soif du sang des grands guerriers mais de la sueur des hommes » dit la sagesse chinoise. Il en est de même sur la « Terre de nos Aïeux ».

Que Dieu nous accorde le regain d’énergie nécessaire qui fera la différence, pour que tous les regards du Monde tournés vers nous, soient témoins de l’avènement du Togo Libéré et Prospère !



Unissons-nous, tous Ensemble pour un Togo Prospère !

* Le Front républicain avait pour membre Jean-Pierre Fabre, Agbéyomé Kodjo et Kofi Yamgnane

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.