L’UE observe avant de décider

30/01/2010
L’UE observe avant de décider

Le député européen José García-Margallo y Marfil, vice-président de la Commission des affaires économiques et monétaires du Parlement de Strasbourg, a été reçu vendredi à Lomé par le Premier ministre, Gilbert Houngbo. L’élu espagnol (parfaitement francophone) dirige une mission chargée d’évaluer l’envoi d’observateurs de l’UE pour les élections présidentielles du 28 février prochain.
On ignore le nombre d’observateurs qui seront déployés sur le terrain ; sans doute moins que lors des législatives d’octobre 2007.
Avant toute recommandation à son institution, José García-Margallo y Marfil souhaite disposer d’une vision claire de la situation au Togo en rencontrant, notamment, les huit candidats qui ont déposé un dossier auprès de la Commission électorale nationale indépendante (Céni).
De retour à Bruxelles, il rédigera un rapport qui sera discuté par les députés ; ils prendront alors une décision sur l’envoi d’une mission d’observateurs et sur son importance.
L’Union européenne apporte déjà une assistance financière conséquente pour l’organisation pratique du scrutin et pour la sécurisation de l’ensemble du processus.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.