L’UE salue la bonne tenue du scrutin

06/03/2010
L’UE salue la bonne tenue du scrutin

Deux jours après le scrutin, la mission d'observation de l'Union européenne (UE) a fait un premier point samedi sur le processus électoral au Togo.
La mission a noté que les acquis de 2007 en matière d'organisation du scrutin avaient été consolidés.
"Cette élection s'est tenue dans le calme avec une participation moindre qu'en 2007" constate l’UE, qui note que la campagne électorale s'est déroulée dans une atmosphère calme et sans incident majeur ».
"La liberté d'expression a été généralement respectée tout comme la liberté de circulation et d'assemblée; tous les candidats se sont exprimés à plusieurs reprise en faveur d'une élection apaisée et le secret du vote a été garanti", note la mission.
"La non participation du leader historique de l'opposition, Gilchrist Olympio et son investissement tardif à soutenir le candidat Jean-Pierre Fabre a affaibli les capacités de l'opposition à se mobiliser pour la campagne", indique le rapport.
L’UE souligne également la difficulté de dialogue au sein de la Céni en raison de sa composition politique.
La mission de l’Union européenne, présidée par le député européen José Manuel Garcia-Margallo y Marfil (photo), séjournera au Togo jusqu’à la fin du mois de mars.
Elle devrait commenter les résultats des élections présidentielles dès leur publication par la Céni.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.