La CDPA reconnaît son échec

07/03/2010
La CDPA reconnaît son échec

«La voie proposée par la CDPA, à savoir créer les conditions pour entrer dans une vie démocratique normale (réconcilier, rassembler, reconstruire l’Etat, n’a pas eu l’onction des populations. La CDPA en prend acte ».
C’est ce que déclare, en substance, Léopold Gnininvi (photo), le secrétaire général de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) dans une déclaration publiée dimanche. Il émet le souhait que le scrutin « ne s’inscrive pas lui aussi dans le cycle perpétuel d’« élection-violence-dialogue ».
La candidate de la CDPA lors de l’élection présidentielle du 4 mars dernier au Togo a obtenu 0,66% des voix.

Voici la déclaration de la CDPA
Ce samedi 6 mars 2010, la CENI proclame les résultats provisoires de l’élection présidentielle du 4 mars 2010. Ces résultats appellent de la part de la CDPA les observations suivantes :
Le taux de participation a été faible par rapport à celui de l’élection législative d’octobre 2007 et du scrutin présidentiel de 2005. La classe politique doit avoir le courage d’en tirer les leçons qui s’imposent. Le traumatisme de 2005 n’a-t-il pas fait fuir les électeurs devant les urnes ?
On assiste à une bipolarisation de plus en plus marquée de la vie politique dans notre pays. Ce que la CDPA redoutait au regard des conséquences qui pourraient découler d’une telle situation.
La voie proposée par la CDPA, à savoir créer les conditions pour entrer dans une vie démocratique normale (réconcilier, rassembler, reconstruire l’Etat), n’a pas eu l’onction des populations. La CDPA en prend acte. Elle estime cependant que, moins que la justesse de sa proposition, c’est le contexte politique qui rend inaudible son message. Elle se fera le devoir de procéder à une explication plus soutenue.
La CDPA tient à féliciter sa candidate, Madame Kafui Brigitte ADJAMAGBO JOHNSON pour son courage et la qualité de ses prestations tout au long de la campagne électorale. Elle remercie les électeurs qui, malgré les tumultes, lui ont accordé leurs suffrages.
La CDPA demande que toute contestation soit examinée sans complaisance dans la sérénité avec le concours de la communauté internationale et les différentes missions d’observation.
En tout état de cause, la CDPA souhaite vivement que ce scrutin présidentiel ne s’inscrive pas lui aussi dans le cycle perpétuel d’« élection-violence-dialogue… »

Professeur Léopold GNININVI

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.