La réunion de Paris se solde par un échec

11/02/2010
 La réunion de Paris se solde par un échec

L’initiative lancée mardi à Paris par François Boko, l’ancien ministre de l’Intérieur du président Gnassingbé Eyadema, pour parvenir à une candidature unique de l’opposition à la présidentielle a tourné court. Premier à claquer la porte, Yawovi Agboyibo (photo), candidat du CAR, suivi par Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, de la CDPA qui dénonce « la manière cavalière dont s’est tenue la réunion de Paris ».
Ils ne sont donc plus que deux à soutenir Jean-Pierre Fabre de l’UFC : Agbéyomé Kodjo (Obuts) et Kofi Yamgnane, recalé la semaine dernière par la Cour constitutionnelle.
Ils ont décidé de créer le Front républicain pour le changement et l’alternance. Yamgnane sera porte-parole de la campagne et Agbéyomé Kodjo - ancien Premier ministre d’Eyadema- en sera directeur. Un accord obtenu aux forceps.

Déclaration du CDPA relative à la réunion de Paris
La CDPA s’étonne de la manière cavalière dont s’est tenue à Paris ce jour une rencontre informelle et sans ordre du jour annoncé.
Elle s’étonne que l'on proclame sur les medias que les candidats de l’opposition ont décidé de soutenir la candidature de Monsieur Jean-Pierre FABRE investi par l’UFC alors qu’une mission de conciliation et de facilitation a été confiée par les candidats à Mr Kofi Yamgnane afin d’arriver à cette candidature unique. Une réunion a même été convoquée par ce dernier pour mercredi 10 février 2010 à Lomé pour continuer les discussions.
Cette procédure cavalière et opaque met en péril la recherche d’une candidature unique tant souhaitée par le peuple togolais.
Pour être viable, une candidature unique suppose une adhésion volontaire et négociée de toutes les parties prenantes sinon elle est vouée à l'éclatement dès sa naissance. Les expériences de 1993 et de 2005 sont encore présentes dans les esprits.
Dans ces conditions la CDPA ne saurait accepter des conclusions hâtives et furtivement annoncées avant même qu 'elles ne soient discutées par les parties prenantes. La CDPA souhaite que les discussions en cours à Lomé aboutissent le plus rapidement avant l'ouverture de la campagne.

Lomé, le 9 février 2010

Le Secrétaire Général
Prof. Léopold M. GNININVI

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.