Le candidat Faure se veut rassembleur

20/01/2010
Le candidat Faure se veut rassembleur

Faure Gnassingbé est officiellement candidat à la présidence depuis jeudi dernier et dispose désormais d’un site pour exposer son bilan et son programme.
Dans un éditorial publié sur faurepresident.com, le candidat estime qu’il est « impérieux de rassembler les citoyens autour de l’idéal de changement et les amener à prendre leur destin en main convaincu de la nécessité de l’urgence d’une profonde transformation de notre société. »
Et Faure se veut rassembleur : « Pour entamer cette nouvelle phase, j’ai besoin de toute les Togolaises et de tous les Togolais, quelle que soit leur appartenance philosophique, politique, sociale ou ethnique, afin d’entreprendre cette gigantesque œuvre citoyenne, l’édification de la nation togolaise ».
Le site propose toute une série de thèmes consacrés à la politique de Faure Gnassingbé pendant les cinq années durant lesquelles il a dirigé le Togo : l’économie, l’agriculture, la santé ou encore la politique étrangère.
Faure n’est pas le seul à disposer d’un site officiel de campagne. Agbéyomé Kodjo (Obuts), Kofi Yamgnane (Sursaut) ont déjà le leur.
Notons que Gilchrist Olympio a le sien, mais il n’est plus le candidat de l’UFC, remplacé au pied levé par Jean-Pierre Fabre
Le site de Faure Gnassingbé
Le site de Gilchrist Olympio
Le site de Kofi Yamgnane
Le site d’Agbéyomé Kodjo

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Cina Lawson s'intéresse à la green tech

Environnement

Cina Lawson a assisté lundi à Paris au  ‘Tech for Planet’ organisé en marge du One Planet Summit.

Fermeture pour travaux

Sport

Offert par la Chine il y a 17 ans, le stade de Kégué à Lomé – le plus grand du Togo – sera entièrement réhabilité par le même pays. 

Vous écoutez Radio Cédéao

Cédéao

L'organisation régionale va se doter d'un station de radio diffusant sur toute l'Afrique de l'Ouest.

Le nouveau code pénal fait bonne impression

Justice

Le Garde des Sceaux, Pius Agbétomey, a réceptionné mardi 2000 exemplaires du nouveau code pénal, don de l'UE.