Le candidat unique, c’est Faure !

16/02/2010
Le candidat unique, c’est Faure !

Le secrétaire général du Rassemblement du peuple Togolais (RPT, au pouvoir), Solitoki Esso, et le ministre de l’Administration territoriale, Pascal Bodjona (photo), ont donné mardi le coup d’envoi de la campagne en tenant un meeting au lycée d’Agoè à Lomé,
« Les militants du RPT de la préfecture du Golfe sont fiers de leur candidat et promettent de le plébisciter le 4 mars prochain », a déclaré Toglo Tèvi, président du Comité d’organisation et porte-parole des populations.
M. Bodjona a salué la forte mobilisation autour du candidat Faure.
« Le RPT est disposé à aider le peuple togolais à trouver un candidat unique qui n’est autre que Faure Gnassingbé. Car, notre candidat a démontré durant tout son mandat qu’il est un homme de dialogue et de consensus. Je voudrais ici saluer sa sagesse qui a permis de dégager des compromis qui ont abouti à l’organisation de ces élections » a déclaré Pascal Bodjona.
Le ministre a tenu à rappeler tout le travail accompli par les différents acteurs politiques avant d’aboutir à l’organisation de ces élections.
Il a invité les populations de la préfecture du Golfe à sortir massivement le 4 mars pour accomplir leur devoir civique « dans le calme et la sérénité » et pour apporter un soutien « massif à Faure ».
Le Togo élira son président le 4 mars prochain.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.