Le gouvernement rassure les observateurs

04/03/2010
Le gouvernement rassure les observateurs

Les observateurs nationaux et internationaux ont rencontré mercredi à Lomé des membres du gouvernement togolais pour évoquer les derniers réglages avant le vote du 4 mars.
Koffi Esaw, le ministre des Affaires étrangères, son collègue de la Coopération, Glibert Bawara (photo), et le ministre de l’Administration territoriale, Pascal Bodjona, ont d’abord constaté le bon déroulement de la campagne électorale. M. Bodjona a ensuite rappelé que
pour la première fois dans l’histoire du Togo, une institution indépendante était chargée d’organiser, de contrôler et de superviser l’élection présidentielle (la Céni, ndlr).
Concernant le fichier électoral et l’authentification des bulletins de vote, Pascal Bodjona a indiqué que le Togo disposait d’un fichier biométrique fiable et que la question des bulletins à souche était une revendication de certains partis de l’opposition qui n’avait pas de raison d’être.
« Nous avons un processus électoral consensuel et inclusif. Nous invitons tous les candidats à avoir foi en la capacité de jugement des électeurs », a ajouté, pour sa part, le ministre de la Coopération, Gilbert Bawara.
« Aucune restriction ne sera imposée à votre mission d’observation. Le pays est ouvert à vous pour que vous puissiez réaliser votre mission dans les meilleurs conditions », a conclu Kofi Essaw, le chef de la diplomatie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.