Les reproches de l’opposition

25/01/2010
Les reproches de l’opposition

Six candidats de l’opposition à l’élection présidentielle du 28 février et trois partis politiques ont demandé lundi la reprise des opérations de révision des listes électorales.
Dans un communiqué conjoint lu par leur porte parole, Me Tchassona Traoré, les candidats Adjamagbo-Johnson (CDPA), Agboyibo (CAR), Fabre (UFC), Kagbara (PDC-CODEP), Agbéyomé (OBUTS), Yamyane (indépendant) et les partis politiques Alliance, MCD et PSR estiment que « beaucoup de disfonctionnement ont empêché le déroulement normal des opérations de révision des listes électorales et qu’en conséquence il faudrait reprendre purement et simplement cette révision ».
Ils mettent en cause, notamment, les pannes répétées des groupes électrogènes, les défaillances fréquentes des kits électroniques, la réduction « délibérée » de la durée du temps de travail de révision, le « gonflement des listes » ou encore l’inscription d’étrangers.
Les candidats de l’opposition estiment que « les listes électorales révisées dans ces conditions ne sont pas crédibles et portent en elles les germes de contestations aux conséquences imprévisibles ».
Le collectif reproche aussi au chef de l’Etat ses tournées en région et la distribution d’équipements aux populations qui sont assimilées à des tournées électorales déguisées alors que la campagne n’est pas ouverte.
D’un point de vue constitutionnel, le mandat de Faure Gnassingbé n’est pas achevé ; en outre, les déplacements dans différentes localités du Togo s’inscrivent dans la politique de soutien aux activités économiques des groupements à la base initiée depuis septembre 2008.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.