Mauvais perdant !

07/03/2010
Mauvais perdant !

Depuis la publication samedi soir des résultats de l’élection présidentielle au Togo, c’est le silence total à l’UFC, le parti qui a présenté Jean-Pierre Fabre.
Selon les résultats provisoires publiés par la Céni, M. Fabre obtient 33,94% des voix contre 60,92% au président sortant, Faure Gnassingbé.
Une sévère défaite pour le parti fondé par Gilchrist Olympio.
Sur le site du candidat, pas une ligne sur les résultats, pas un chiffre, pas un pourcentage, pas un commentaire.
Juste en page d’accueil l’annonce datant de vendredi qui auto-proclamait Jean-Pierre Fabre nouveau président du Togo avec un score de « 75 à 80% des voix ».
« Le comportent de l’UFC est enfantin, c’est une grave erreur politique que cette annonce farfelue de vendredi. M. Fabre aurait tout intérêt à reconnaître rapidement les résultats officiels qui sont sans appel et ne laissent pas de place à la contestation », explique, sous couvert d’anonymat, un membre de la mission d’observation de l’Union européenne.
Mais le parti ne semble pas l’entendre de cette oreille. Eric Dupuy, secrétaire national à la communication de l'Union des Forces de changements a déclaré dimanche : "Nous ne reconnaissons pas les résultats et nous allons lutter". Des responsables de l'opposition devraient se réunir dans la journée "pour définir les actions à mener dans les prochains jours".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.