Mauvais perdant !

07/03/2010
Mauvais perdant !

Depuis la publication samedi soir des résultats de l’élection présidentielle au Togo, c’est le silence total à l’UFC, le parti qui a présenté Jean-Pierre Fabre.
Selon les résultats provisoires publiés par la Céni, M. Fabre obtient 33,94% des voix contre 60,92% au président sortant, Faure Gnassingbé.
Une sévère défaite pour le parti fondé par Gilchrist Olympio.
Sur le site du candidat, pas une ligne sur les résultats, pas un chiffre, pas un pourcentage, pas un commentaire.
Juste en page d’accueil l’annonce datant de vendredi qui auto-proclamait Jean-Pierre Fabre nouveau président du Togo avec un score de « 75 à 80% des voix ».
« Le comportent de l’UFC est enfantin, c’est une grave erreur politique que cette annonce farfelue de vendredi. M. Fabre aurait tout intérêt à reconnaître rapidement les résultats officiels qui sont sans appel et ne laissent pas de place à la contestation », explique, sous couvert d’anonymat, un membre de la mission d’observation de l’Union européenne.
Mais le parti ne semble pas l’entendre de cette oreille. Eric Dupuy, secrétaire national à la communication de l'Union des Forces de changements a déclaré dimanche : "Nous ne reconnaissons pas les résultats et nous allons lutter". Des responsables de l'opposition devraient se réunir dans la journée "pour définir les actions à mener dans les prochains jours".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.