Olympio forfait pour le 28 février ?

13/01/2010
Olympio forfait pour le 28 février ?

Le président de l’Union des Forces de changement (UFC, opposition), Gilchrist Olympio, ne se présentera probablement pas à l’élection présidentielle du 28 février prochain.

C’est ce qu’a laissé entendre mercredi ce parti.
M. Olympio est actuellement hospitalisé aux Etats-Unis et son état de santé ne lui permet pas de revenir au Togo pour participer à la campagne électorale.

« Le président national de l’Union des forces de changement souffre d’un mal de dos qui l’empêche de voyager ces derniers jours; il ne peut pas se soumettre aux examens des médecins assermentés qui exigent sa présence à Lomé , a déclaré Patrick Lawson, premier vice président de l’UFC.
Le parti indique que son leader a saisi la Commission électorale nationale indépendante (Céni) pour produire un certificat médical attestant de sa bonne santé.

De nombreux de militants affirment que le parti est en concertation pour proposer un autre candidat au cas où la demande Gilchrist de fournir à distance un certificat médical serait rejetée par la Céni.

Il y a quelques jours, un Comité directeur de l’UFC avait opposé les partisans de Jean-Pierre Fabre à ceux de Gilchrist Olympio sur une candidature de ce dernier.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.